Elalamy et El Othmani objet d'une pétition du groupe facebook "Auto Entrepreneur Maroc"

LES AUTO-ENTREPRENEURS, GRANDS OUBLIÉS DES AUTORITÉS

Pour la deuxième fois en moins d’un mois, les auto-entrepreneurs ont adressé leurs doléances aux autorités pour bénéficier d’aides. Mais pour l’heure ils demeurent encore ignorés.

Lancé en février 2015, le statut de l’auto-entrepreneur a permis à des dizaines de milliers de personnes de s’en sortir en comptant sur leurs seuls moyens, sans avoir à attendre la bonne opportunité d’emploi. Mais à l’image de nombreux pans de la société marocaine, beaucoup de ces personnes se trouvent en arrêt d’activité du fait des mesures de confinement prises par le gouvernement dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire décrété le 20 mars.

Ce qui les a amenés à se mobiliser via le groupe Facebook “Auto entrepreneur Maroc”, dont les membres viennent de se fendre d’une lettre à l’adresse du ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, du Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, ainsi que des membres du Comité de veille économique (CVE) institué le 11 mars 2020 pour suivre l’évolution de la situation économique et identifier les mesures appropriées en termes d’accompagnement des secteurs impactés.

Manque à gagner
Ce qu’ils demandent, c’est d’être logés à la même enseigne que les travailleurs qui se sont vu remettre des indemnités allant de 800 dirhams pour ceux d’entre eux qui oeuvrent dans l’informel et comptent seulement deux personnes dans leur ménage à 2.000 dirhams pour les affiliés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Les auto-entrepreneurs sont, il est vrai, pour l’heure les grands absents de l’agenda du CVE. “Bénéficier du soutien financier de l’Etat contribuera à pallier au manque à gagner, durant la période du confinement, et à éviter ainsi la précarité à cette catégorie de citoyens,” soulignent-ils dans une pétition diffusée le 1er avril sur Facebook.

Cette pétition rappelle également que “les auto-entrepreneurs du Maroc ont été très encouragés par l’appel du roi Mohammed VI à dynamiser le champ entrepreneurial” et que “le choix de l’entreprenariat s’est donc fait dans la confiance de l’accompagnement de l’Etat à structurer et à sécuriser ce statut juridique”. Saluant la mobilisation “exemplaire” selon eux des autorités marocaines pour faire face à la pandémie de Covid-19, ils considèrent que c’est dans l’ordre des choses que ces dernières fassent un geste envers eux. “Les auto-entrepreneurs du Maroc sont (...) très préoccupés, quant à la situation qu’ils endurent, suite au confinement,” avertissent-ils.

A noter que c’est la deuxième fois depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire que les auto-entrepreneurs se tournent vers les responsables gouvernementaux, après leur avoir soumis une pétition similaire le 22 mars utilisant, à quelques mots près, les mêmes arguments. M. El Othmani n’y avait cependant pas donné suite.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger