Polémiques autour de l'efficacité des vaccins contre la Covid-19

Le ministère de la santé autorise le vaccin du Chinois Sinopharm pour les personnes de plus de 60 ans

AstraZeneca a annoncé, dimanche 7 février 2021, que son vaccin n’est pas efficace contre le variant sud-africain. Le ministère de la santé se veut rassurant et autorise ce vaccin pour les personnes de plus de 65 ans.

L’efficacité des vaccins contre la Covid-19 va susciter pour longtemps encore la polémique internationale. Après avoir été critiqué par les autorités sanitaires allemandes pour sa faible efficacité pour les personnes âgées de plus de 65 ans, le vaccin du britannique AstraZeneca refait de nouveau parler de lui. La société productrice de ce vaccin a annoncé, dimanche 7 février 2021, que son produit n’est pas efficace contre le variant sud-africain.

Une annonce qui a poussé les autorités sud-africaines à suspendre la campagne de la vaccination à l’aide du vaccin britannique. Au Maroc, cette polémique semble avoir été éteinte suite à un communiqué rendu public, jeudi 4 février, par le ministère de la santé qui autorise ce vaccin pour les personnes de plus de 65 ans. Dans le même ordre d’idées, le ministère de la santé a annoncé, dans un autre communiqué diffusé lundi 8 février, avoir autorisé le vaccin chinois, Sinopharm, pour les personnes de plus de 60 ans.

«Le vaccin anti-Covid19 développé par Sinopharm a obtenu l’autorisation d’utilisation, sans limitation d’âge à 60 ans par plusieurs pays, dont le Maroc» explique, en effet, le communiqué du ministère. Ce dernier cite les deux vaccins de Sinopharm: celui de Pékin et l’autre de Wuhan. Selon le ministère, l’essai clinique du vaccin de Sinopharm, effectué pendant la phase 3, dont une partie s’est déroulée au Maroc, a montré une efficacité globale de 86% et une bonne sécurité.

Effets indésirables mineurs
En outre, cette phase a inclu des personnes âgées de 60 ans et plus. Les résultats préliminaires ont montré une bonne tolérance chez cette population à la santé plus ou moins fragile. Les données cliniques de la campagne de vaccination nationale, concernant les personnes âgées de 60 ans et plus, ne montrent pas une augmentation des effets indésirables par rapport au reste de la population vaccinée. En effet, à ce jour, sur 36.009 doses administrées du vaccin de Sinopharm, chez cette tranche d’âge, 8 cas d’effets indésirables mineurs ont été rapportés, ce qui correspond à un taux de réaction de 2,2 cas pour 10.000.

Au Maroc, les personnes âgées de 60 ans et plus représentent 20% de la population générale. Cette tranche d’âge enregistre 16.7% des cas de Covid-19 confirmés et 75% des décès dus à cette maladie. Le taux de létalité chez les 60 ans et plus est de 8%, soit 16 fois celui observé chez les moins de 60 ans.