Éducation: Un système d'aide au financement adapté aux enseignants

Accorder plus d’attention aux conditions des femmes et des hommes d’éducation et à leurs conditions financières et sociales constitue plus que jamais une priorité.

Huit conventions visant la mise en place d’un nouveau mécanisme d’appui au financement du personnel de l’Éducation-Formation, ont été signées le 20 décembre 2021, à Rabat. Paraphées par le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa et le président de la Fondation Mohammed VI de Promotion des OEuvres Sociales de l’Éducation-Formation, Youssef El Bakkali, avec des organismes bancaires, ces conventions permettront à la famille de l’enseignement d’avoir accès, à partir du 3 janvier 2022, à des prêts bancaires, totalement ou partiellement subventionnés par la Fondation.

Baptisé «Yassir», ce nouveau mécanisme cible 40.000 adhérents par an pour un budget global de subventions estimé à 50 millions de dirhams (MDH) par an, dont le financement sera assuré par un fonds dédié d’une valeur de 2 milliards de dirhams. Il propose deux formules, à savoir un financement de 20.000 DH à 0% dans lequel la Fondation prend en charge la totalité des taux d’intérêt et un financement de 30.000 DH avec un taux d’intérêt préférentiel, partiellement Subventionné par la Fondation.

Service de prêt social
Ces accords signés avec les établissements bancaires partenaires permettront de créer un service de prêt social à même de soutenir les demandes de financement des différents adhérents de la Fondation Mohammed VI de promotion des OEuvres Sociales de l’Éducation- Formation, a indiqué M. Benmoussa lors de la cérémonie de signature de ces conventions. Après avoir rappelé que les hommes et les femmes de l’éducation constituent un levier clé dans la réussite de la réforme de l’Éducation et la mise en oeuvre des politiques éducatives et des différents programmes de réforme, M. Benmoussa a mis en avant les efforts inlassables déployés par la fondation en vue d’améliorer les oeuvres sociales destinées aux différents adhérents.

Pour sa part, M. El Bakkali, a souligné que ce nouveau mécanisme vient renforcer le système d’aide au financement de l’adhérent, qui a démarré avec le programme «Fogalef», mis en place en 2003, notant que ce dernier a permis à plus de 106.000 familles d’acquérir leurs logements. Il a, en outre, relevé que le plan prévoit d’autres projets sociaux pour améliorer les conditions de vie de la famille de l’enseignement dont des structures hospitalières, des écoles préscolaires, des centres culturels, des clubs sportifs et des complexes touristiques.

Rappelons qu’en septembre 2019, un nouveau programme d’aide au logement, dénommé «Imtilak» avait vu le jour et proposa une offre diversifiée englobant les financements classiques et participatifs. Depuis son lancement et jusqu’au 30 novembre 2021, Imtilak a permis à plus de 21.500 familles de bénéficier d’un logement principal avec un engagement financier de la Fondation de 1,05 milliard de dirhams. Le coût total de la subvention relative au programme Imtilak est estimé à 7 MMDH au profit de 100.000 adhérents d’ici 2028. Les mécanismes «Yassir» et «Imtilak» relèvent du plan décennal de la Fondation 2018-2028, présenté en septembre 2018 devant S.M. le Roi Mohammed VI.