L'écosystème de l'UM6P met en vitrine 13 startups et 4 solutions marocaines

LE MADE IN MOROCCO À L’HONNEUR

Au niveau du Groupe OCP, deux solutions innovantes ont été mises en avant à “Viva Tech”, le plus grand salon de technologie sous format hybride.

La cinquième édition «Viva Technology » (VivaTech), qui s’est déroulé du 16 au 19 juin 2021, a été l’occasion pour l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) à Benguérir, en partenariat avec le Groupe OCP, de mettre en avant des startups et des solutions innovantes issues de l’écosystème de l’UM6P-OCP. Objectif: promouvoir les produits, solutions ou services sous un stand virtuel porté par l’UM6P auprès de startups, licornes et investisseurs du monde entier.

Ainsi, au niveau de la recherche appliquée, deux solutions accompagnées par des laboratoires «Recherche et Développement» de l’UM6P ont été sélectionnées avec la volonté de traduire le retour d’expérience de l’université et sa participation active à l’effort national pour le développement de solutions contre la Covid-19, à travers, entre autres, la mise en place de plusieurs solutions de technologie de rupture «Made in Morocco», indique le communiqué de l’établissement. Il s’agit, entre autres, de «Nafas», premier respirateur de réanimation et de soins intensifs, ainsi que «Spectro», un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs des patients négatifs à la Covid-19 porté par la Fondation MAScIR, institution de Recherche et Développement (R&D) relevant de l’UM6P. Au niveau du Groupe OCP, deux solutions innovantes ont été mises en avant à Viva Tech.

Gains en temps et en productivité
Le Digital Innovation Lab (DIL) du Groupe OCP, en collaboration avec les équipes métiers, a accompagné le prototypage et le test de solutions technologiques développées par des startups, explique la même source, notant que deux innovations phares sont présentées à Viva Tech à savoir: «La conduite en faible visibilité», une innovation qui a été testée au niveau de la mine expérimentale et a démontré des gains en temps et en productivité considérables. Il s’agit aussi de «l’inspection des cales de navires avec l’utilisation de drones», une innovation qui a été une première africaine et qui a permis l’optimisation des opérations de transbordement maritime à Jorf Lasfar.

Rappelons que sur plus de 200 projets innovants incubés au sein de Startgate, startup Campus de l’UM6P, 13 startups innovantes ont été retenues pour participer à cette édition sur la base de critères de scalabilité et impact sociétal et durable ouvert sur l’Afrique et sur l’international, explique l’UM6P, notant que son écosystème met également en avant quatre startups issues respectivement du Nigeria, de la Tunisie, du Sénégal et des États-Unis: Foodlocker (Agritech, deeplearning), Enova Robotics, Weego (Transports- sénégalo- marocaine) et Strayos (Mining Techstartup).

Au niveau des étudiants/lauréats entrepreneurs UM6P, «Aerodrive Engineering Services», une start-up initiée par un lauréat entrepreneur de l’Emines School of Industrial Management dans la continuité de ses activités parascolaires robotiques (Club E-Tech). Aérodrive assure, entre autres, des interventions par drones en cartographie 2D et 3D au profit d’acteurs de référence dans divers secteurs: énergie, agriculture, BTP, etc., via la mise à disposition de drones sur leurs efforts liés à la R&D et la transformation digitale. Primée au IENA en Allemagne et en Bixpo en Corée du Sud, «SensThings», startup deeptech spinoff de l’UM6P Ventures, développe des solutions en ligne de diagnostic précoce des machines et engins industriels.

«SensThings», est aujourd’hui détentrice d’une licence d’exploitation de technologies brevetées par les laboratoires «Digital4Research » (D4R) et Innovation Lab for Operations (ILO) de l’UM6P.