Drame de Melillia : le MP appelle à une réflexion profonde sur la question des immigrés clandestins

Dans des déclarations à Maroc Hebdo, Driss Sentissi, président du groupe parlementaire du Mouvement populaire, également président du comité préparatoire du congrès du parti, s’élève contre « toute instrumentalisation de ce qui s’est passé à la frontière de Mellilia. Certes, il s’agit d’un drame avec un bilan lourd en termes de vies humaines, mais le Maroc et les forces de l’ordre ne peuvent être tenus pour responsables de ces événements… », dit-il.

Le Maroc, ajoute-t-il, a depuis des années lancé une politique d’intégration et de régularisation des migrants. Mais ce qu’on a vu aux abords de Mellilia est d’un autre genre : une action de bandes armées que les forces de l’ordre marocaines n’ont agi que pour éviter leur déferlement sur le préside occupé. « Les forces de l’ordre sont victimes et non le contraire. Toujours est-il qu’à partir de ce dramatique événement, l’ensemble de la classe politique nationale et le tissu associatif sont appelés à mener une véritable réflexion de fond pour éviter que cela ne se reproduise. Ceci sans oublier que l’Algérie facilite le passage de ces clandestins et doit de ce fait assumer ses responsabilités… », conclut-il.