Disparition de l'écrivain-journaliste, Ramzi Sofia, 92 ans

UN GRAND AMOUREUX DU MAROC S’EN VA

Natif de Bagdad en 1928 dans une grande famille de la haute société irakienne, il a sillonné le monde entier avant son installation définitive au Maroc. En 2014, il sort un livre-biographie de S.M. le Roi Mohammed VI, intitulé “Mohammed VI, le Roi espoir”.

Le célèbre journaliste et écrivain d’origine irakienne, Ramzi Sofia, est décédé, mardi 23 juin 2020, dans une clinique privée à Casablanca, des suites d’une longue maladie. Il avait 92 ans. Il a été inhumé, mercredi 24 juin, dans le cimetière chrétien mitoyen au cimetière Achouhada à Casablanca.

Sa mort a plongé les milieux marocains de la presse dans la douleur et la tristesse, tant le défunt avait réussi, de par son élégance, sa gentillesse et sa grande culture, à nouer de solides amitiés avec les journalistes marocains. Installé au Maroc depuis 1975, année pendant laquelle il participe à la Marche verte, il vouera au Maroc, son deuxième pays, un amour indescriptible et refusera à tout jamais de le quitter. « Jamais un pays ne m’a captivé autant que le Royaume chérifien », ne cessait-il, en effet, de dire à ses interlocuteurs. Nouvelliste, poète, écrivain, journaliste, chroniqueur, il se fera un nom auprès des lecteurs marocains, notamment grâce à sa chronique hebdomadaire régulière qu’il a assurée pendant de longues années dans le journal, Al Ousboue Assahafi, de son grand ami, le défunt et doyen de la presse nationale, Mustapha Alaoui, décédé en décembre 2019.

Natif de Bagdad dans une grande famille de la haute société irakienne, il a sillonné le monde entier avant son installation définitive au Maroc. Après avoir décroché haut la main sa licence en droit à l’université de Bagdad, il s’est envolé pour les Etats-Unis, un pays qui l’avait particulièrement fasciné et où il a passé plus de 7 années. Grand séducteur, il réussira à interviewer les plus grandes célébrités de Hollywood pour le compte de magazines artistiques en Egypte et au Liban. Pendant son séjour hollywoodien, il se liera d’amitié avec les stars américaines du cinéma, notamment la grande actrice Elisabeth Taylor, Sophia Lauren ou encore Robert Mitchell. Grâce à ses relations prestigieuses, il sortira un livre, Des Jours avec les stars, où il raconte ses aventures avec les célébrités américaines.

L’ami des stars
Au milieu des années 70, attiré par le journalisme, il devient le correspondant au Caire d’un groupe de presse koweitien, qui détenait deux quotidiens, Assiyassa, en arabe, et Arab Times, en anglais, en plus de l’hebdomadaire Al Hadaf. Mais après sa participation à la Marche verte et sa rencontre avec feu S.M. Hassan II, qui lui a proposé de s’établir dans le Royaume, il s’installe à Casablanca et devient ainsi le correspondant politique de nombre de publications arabes et étrangères. Le vieux pionnier de la presse arabe, qui aura le privilège d’avoir plusieurs entretiens exclusifs avec le Souverain défunt, sera littéralement charmé par le Maroc et son Roi. En avril 2014, il sort un livre sur S.M. le Roi Mohammed VI, qu’il a intitulé Mohammed VI, le Roi espoir, préfacé par l’ancien conseiller royal, Abdelhadi Boutaleb. Dans ce bel ouvrage, le défunt y présente non seulement une biographie inédite du Roi Mohammed VI mais il y fait aussi une présentation pertinente et captivante du Maroc ancien et moderne.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger