LE MAROC PRINCIPAL APPUI DE LA CAUSE PALESTINIENNE

Diplomatie marocaine: constance et responsabilité

Que ce soit pour soutenir la juste cause palestinienne ou pour dénoncer la guerre génocidaire israélienne contre la population de Gaza, le Royaume a toujours démontré son engagement infaillible.


Dès le déclenchement des agressions aveugles et génocidaires de l’armée israélienne sur Gaza et jusqu’à l’extension de cette guerre au passage de Rafah et la prise de contrôle du poste frontalier, unique couloir pour l’aide humanitaire acheminée aux Palestiniens, la diplomatie marocaine s’est montrée à toute épreuve réactive et constante dans ses positions condamnant et dénonçant fermement tous «les dépassements et la politique de punition collective et de déplacement forcé» poursuivi par l’Etat hébreu, ainsi que «les tentatives d’imposer une nouvelle réalité sur le terrain».

Le Royaume, pour lequel la Bande de Gaza est une partie intégrante des terres palestiniennes et de l’État de Palestine unifié, a beau réitérer, depuis septembre 2023, son «appel en faveur d’un cessez-le-feu immédiat et durable dans la Bande de Gaza, tout en insistant sur la nécessité de protéger les civils, ainsi que les travailleurs humanitaires» afin qu’ils puissent s’acquitter de leurs nobles missions conformément au droit international et au droit international humanitaire.

Opération humanitaire
En sa qualité de président du Comité Al-Qods, Sa Majesté le Roi Mohammed Vl a sans cesse plaidé et sans relâche oeuvré pour la relance du processus de paix au Moyen-Orient dans le but «de parvenir à un règlement juste et global qui garantit les droits légitimes du peuple palestinien», au summum desquels «l’établissement d’un Etat palestinien indépendant sur les frontières du 4 juin 1967, avec Al-Qods Est comme capitale », comme l’a déclaré Omar Hilale, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, devant l’Assemblée général des Nations-Unies en avril 2024. Sa Majesté a toujours prôné une solution à deux Etats, seule option réaliste à même d’assurer la sécurité du peuple palestinien et de peuples de la région et de les protéger du cycle de violence et de guerres.

Grâce au leadership et aux initiatives pionnières du Souverain, le Maroc était, sans conteste, le premier pays à acheminer une aide humanitaire directe par voie terrestre au profit des populations de Gaza et d’Al-Qods, au moment où des pays frontaliers comme l’Egypte n’ont pas pu le faire.

L’Agence Bayt Mal Al-Qods a fourni des aides alimentaires aux Maqdissis, dont 2000 paniers bénéficiant à 2000 familles, outre 1000 repas servis quotidiennement en faveur des Palestiniens de la ville sainte. Sans oublier la mise à la disposition de l’hôpital de Jérusalem d’une salle de coordination des urgences. Toujours en droite ligne des hautes instructions du Souverain, le Maroc a lancé, durant le mois de mars 2024, coïncidant avec le mois sacré du Ramadan, une opération humanitaire d’envergure en faveur des populations palestiniennes de Gaza et de la ville sainte d’Al-Qods. Cette aide était composée de plus de 40 tonnes de denrées alimentaires, y compris des denrées de première nécessité.


Engagement effectif
Ce n’est pas tout. Le 17 janvier 2024, S.M. le Roi a ordonné de consacrer de 1000 bourses supplémentaires au profit des aux étudiants originaires de la Bande de Gaza, inscrits dans les universités et instituts supérieurs des différentes régions du Royaume. Ces bourses ont été immédiatement mises à la disposition des étudiants palestiniens, en coordination avec l’Autorité palestinienne. Ce fut une autre initiative qui s’inscrit dans le cadre de la constante et immuable bienveillance dont S.M. le Roi ne cesse d’entourer la cause palestinienne juste, ainsi que de la solidarité agissante avec le peuple palestinien frère en ces circonstances difficiles. Cet engagement effectif pour la cause palestinienne ne date pas d’aujourd’hui ou d’hier et n’a jamais fléchi même face aux pires situations vécues dans le bande de Gaza et le reste des territoires palestiniens.


Soutien indéfectible
Le Royaume a assumé son rôle dans la lutte pour la reconnaissance d’un Etat palestinien avec comme capitale Al Qods et reste convaincu que c’est la seule voie pour la paix dans toute la région. Le Maroc n’a jamais cessé de le revendiquer, même après avoir signé l’accord tripartite avec Israël et les Etats-Unis en décembre 2020. Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a toujours été et est encore un soutien indéfectible au peuple palestinien.

D’ailleurs, ce rôle et ce dévouement historiques et indéfectibles ont été salués lors de la 15-ème Conférence au sommet de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), tenue les 4 et 5 mai 2024 à Banjul, en Gambie. La résolution adoptée par le Sommet s’est félicitée du rôle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, dans «le soutien de la cause palestinienne et la protection des sacralités islamiques à Al Qods Acharif et de faire face aux mesures prises par les autorités de l’occupation israéliennes en vue de la judaïsation de la Ville Sainte».

Mais également du rôle notable que joue l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, relevant du Comité Al Qods, pour «la réalisation de projets de développement et d’initiatives au profit des habitants Maqdissis et en soutien à la résistance de la Ville Sainte». Sagesse, pragmatisme et responsabilité définissent la diplomatie marocaine et constituent, de tout temps, sa ligne conductrice, sous le leadership du Souverain. Le Royaume a un statut particulier, reconnu par la communauté internationale. C’est celui d’un intermédiaire écouté et respecté, même s’il faut se réunir autour de la même table des négociations avec le Hamas, l’Autorité palestinienne, les Israéliens ou les occidentaux, à leur tête les Américains.

S.M. le Roi Mohammed VI a toujours été clair. Sa position soutenant la cause palestinienne, héritée de son père, le roi Hassan II, demeure inchangée. Il l’a exprimée lui-même et l’a démontrée autant par les paroles que les actes. Le Maroc place toujours la question palestinienne au même rang que la question du Sahara marocain. D’ailleurs l’action du Royaume pour consacrer sa marocanité ne se fera jamais, ni aujourd’hui ni demain au détriment de la lutte du peuple palestinien pour le recouvrement de ses droits légitimes.

Articles similaires