DIASPORA : Ces Mauritaniens qui vivent au Maroc


À ce jour, il n’y a pas de statistiques relatives au nombre de Mauritaniens séjournant au Maroc. Mais il y en a, de toute évidence, suffisamment pour que la Mauritanie prenne récemment l’initiative de rouvrir son consulat à Casablanca, qui existait déjà avant que la voisine du Sud ne le fasse, à un moment, fermer de façon inexplicable.

C’est que pour ces Mauritaniens, le Maroc constitue clairement un deuxième pays dans lequel, au cas où ils se décident à chercher des opportunités à l’étranger, ils choisissent en priorité de s’installer. Ils sont beaucoup qui, dès leur prime jeunesse, nouent une première relation dans le Maroc, dans le cadre d’études universitaires, puisqu’ils sont chaque année des centaines d’étudiants mauritaniens à bénéficier de bourses octroyées par l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI).

Mais sans avoir forcément fréquenté auparavant les bancs d’une école marocaine, certains arrivent à un âge plus avancé, notamment pour faire du commerce. À Casablanca par exemple, on voit de plus en plus de Mauritaniens prendre pied pendant une partie de l’année pour faire leurs emplettes avant qu’une fois rentrés au pays ils écoulent ce sur quoi ils ont bien pu mettre la main dans les marchés marocains.

Mais ils sont également nombreux à mettre leurs billes dans le cadre d’investissements de longue durée. Parmi eux, on pourrait notamment citer l’ancien président Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya, qui, dit-on, a aussi souvent l’habitude de se rendre au Maroc depuis son actuel exil au Qatar. Un vrai phénomène de masse, donc, au plus grand bénéfice des relations maroco-mauritaniennes...

Articles similaires