La DGSN met en place une brigade des artificiers

Les nouveaux défis sécuritaires de la police marocaine

La police nationale vient de s’enrichir d’une nouvelle brigade de sécurité créée à Rabat par la Direction générale de la Sûreté nationale à l’occasion de son 66ème anniversaire, fêté le 16 mai 2022. Il s’agit de la brigade régionale des artificiers, relevant de la préfecture de police de Rabat, qui est entrée en service depuis vendredi 13 mai 2022, dans le cadre de la stratégie de la DGSN visant à lutter contre le crime sous toutes ses formes et à renforcer le rôle de ses services décentralisés. Une cérémonie a été organisée à cet effet en présence, notamment, du préfet de police de Rabat et a été marquée par la présentation des différents équipements et matériels de pointe mis à la disposition de cette brigade.

La mise sur pied de cette unité intervient dans le sillage d’un projet d’envergure lancé par la DGSN portant sur la mise en place des brigades régionales des artificiers dans l’objectif de répondre aux différents enjeux sécuritaires, avec à leur tête les menaces liées au terrorisme et aux crimes violents.

Cette nouvelle brigade a pour missions de détecter les objets et matériaux suspects ou explosifs, de neutraliser les engins explosifs de fabrication artisanale qui pourraient mettre en danger la sécurité des citoyens et de contribuer en outre à la sécurisation des grands événements politiques, culturels et sportifs. Il s’agit également d’apporter un appui technique et de terrain aux enquêtes judiciaires et investigations, par le biais de la détection et l’analyse nécessaire d’objets et de matériaux explosifs.

La nouvelle brigade se compose d’équipes de sécurité spécialisées ayant bénéficié, pendant plusieurs semaines, de sessions de formation de haut niveau dans le domaine des explosifs, ainsi qu’en matière de détection et d’identification proactive des matières suspectes.

Cette unité a été équipée de moyens logistiques dotés d’une technologie de dernière génération comprenant, notamment, des robots et du matériel très développé servant à détecter et à neutraliser les explosifs à distance tout en garantissant la sécurité des fonctionnaires de police et des citoyens.

La nouvelle brigade s’ajoute à six autres, créées durant les trois dernières années à Laâyoune, Marrakech, Oujda, Casablanca et Tanger et Fès, à l’horizon de les généraliser à toutes les régions du Royaume, selon une vision intégrée qui prend en considération les besoins de sécurité et les exigences d’application des stratégies de sécurité.

Articles similaires