Le haut niveau de développement de l’industrie automobile, fruit d’une vision Royale clairvoyante


Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a souligné, mardi 23 mai 2023, lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers que le haut niveau de développement de l’industrie automobile au Maroc, classant le pays au troisième rang mondial en termes de compétitivité, est le résultat de la vision éclairée et du suivi constant de SM Mohammed VI. Il a également mentionné que cette vision royale multidimensionnelle vise à conduire le Maroc vers la prospérité, la création d’opportunités et d’emplois décents, tout en répondant aux aspirations des citoyens.

Le ministre a souligné que la vision royale repose sur plusieurs éléments fondamentaux, tels que la sécurité et la stabilité dont jouit le Royaume, l’ouverture à l’investissement étranger, les infrastructures logistiques et énergétiques de grande capacité, la promotion du foncier industriel et les compétences marocaines dans le domaine industriel.

Il a révélé que le Maroc dispose actuellement d’une capacité de production de 700 000 véhicules par an, avec une perspective d’atteindre un million de véhicules d’ici 2025. De plus, 480 000 véhicules ont été fabriqués l’année dernière. Le secteur automobile marocain compte désormais 160 usines qui emploient 220 000 talents marocains, dont 15 000 ingénieurs travaillant à la création de voitures neuves de haute qualité, fabriquées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.


Le ministre a également mentionné que grâce à l’écosystème automobile mis en place ces 20 dernières années, les Marocains ont désormais l’ambition de fabriquer leur propre marque de voitures, en utilisant un écosystème présentant un taux d’intégration de 65%, avec un moteur assemblé au Maroc et des châssis ainsi que des sièges fabriqués localement.

Il a rappelé que le Roi Mohammed VI a récemment présidé une cérémonie de présentation du modèle de la première voiture produite par un constructeur marocain, ainsi que d’un prototype de véhicule à hydrogène développé par un Marocain. Ces projets innovants renforceront la promotion du label « Made In Morocco » et consolideront la position du pays en tant que plateforme compétitive dans la production automobile.

Le ministre a conclu en soulignant que ce qui était autrefois un rêve est aujourd’hui devenu réalité grâce aux compétences marocaines. Le gouvernement s’engage à accompagner et soutenir la nouvelle génération d’entrepreneurs marocains, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Articles similaires