Une deuxième vague de COVID-19

PANDÉMIE

Pékin semble connaître sa deuxième vague de Covid-19. 137 cas ont été enregistrés en six jours. Un millier de vols ont été annulés, mercredi 17 juin, par les autorités chinoises.

La panique s’empare du monde entier. Alors que le Covid-19 continue de se propager dans le monde à une vitesse incroyable et que la lutte contre cette pandémie ne semble pas encore gagnée, la crainte d’une deuxième vague du Coronavirus est sérieusement mise en avant. Partie de la capitale chinoise, Pékin, cette deuxième vague du Covid-19 a provoqué un état d’alerte maximale dans l’Empire du milieu.

Mercredi 17 juin 2020, les autorités chinoises ont annoncé l’annulation d’un millier de vols au départ de Pékin. Elles ont exhorté ses 21 millions d’habitants à éviter les voyages «non essentiels» en dehors de la ville. Plusieurs villes et provinces chinoises imposent désormais une quarantaine à l’arrivée aux voyageurs en provenance de la capitale. Selon la mairie, Pékin a enregistré, mercredi 17 juin, 31 nouvelles contaminations. Mardi 16 juin, 27 nouvelles contaminations ont été enregistrées, portant ainsi le nombre total à 137 cas enregistrés en six jours. «La situation épidémique à Pékin est extrêmement grave», a averti le porte-parole de la mairie de Pékin, Hu Hejian. Ce regain de contagion est parti du gigantesque marché de gros de Xinfadi, l’un des plus grands d’Asie, où le virus a été repéré la semaine dernière.

Une situation catastrophique
Depuis, quatre autres marchés de la capitale ont été fermés totalement ou en partie et une trentaine de zones résidentielles environnantes ont été placées en quarantaine. Les élèves du primaire et du collège sont désormais autorisés à reprendre les cours depuis la maison. L’OMS craint, en effet, l’apparition d’une deuxième vague de contaminations au Covid-19. Une deuxième vague qui semble désormais se dessiner à Pékin, après Wuhan, d’où était partie la première vague du coronavirus, en décembre 2019.

Bien que les spécialistes ne parlent pas encore d’une deuxième vague, mais le fait que les autorités de Pékin parlent d’une situation extrêmement grave met en alerte les autorités sanitaires dans tous les pays touchés par la pandémie. Au premier rang desquels se trouvent les Etats-Unis et le Brésil, où la situation épidémique est jugée catastrophique avec l’enregistrement de plus de 2 millions de cas aux Etats-Unis et plus de 500.000 cas au Brésil.

Articles similaires