La dette des ménages et entreprises atteint 1.000 milliards de dirhams

Hausse de l’encours du crédit bancaire au Maroc

D’après Bank Al-Maghrib, la totalité des dettes contractées par les personnes, ménages et entreprises auprès des banques et sociétés de financement a atteint près de 1.000 milliards de dirhams à fin septembre 2021, soit près de 85% du PIB.

L’encours du crédit bancaire a emprunté une courbe ascendante durant les neuf premiers mois de l’année. C’est Bank Al-Maghrib (BAM) qui en fait la révélation dans ses dernières statistiques. D’après la banque centrale, la totalité des dettes contractées par les personnes, ménages et entreprises auprès des banques et sociétés de financement ont atteint près de 1.000 milliards de dirhams à fin septembre 2021, soit près de 85% du PIB.

Concrètement, les crédits octroyés aux ménages ont enregistré une hausse annuelle de 4,6% pour s’établir à 363 milliards de dirhams, grâce notamment à une augmentation de 6% des prêts à l’habitat et une hausse de 1,3% des crédits à la consommation. Les consommateurs marocains souscrivent de plus en plus au financement participatif destiné à l’habitat, à travers la «Mourabaha financière», précise le rapport. Ce type de prêt a atteint un montant de 15 milliards de dirhams à la même date, contre 9,8 milliards de dirhams à fin septembre 2020.

Hausse des dépôts
Pour ce qui est des entreprises, le crédit bancaire aux agents non financiers a atteint 848 milliards de dirhams, soit une progression de 4,1%, tandis que celui destiné aux agents financiers s’est élevé à 135 milliards de dirhams. Toutefois, les augmentations diffèrent en fonction des branches d’activités. BAM constate une progression de 1,1% à 1,5% des crédits accordés au secteur du «commerce, réparations automobiles et articles domestiques» et une amélioration de 4,9% pour ceux alloués à celui des «transports et communications». En revanche, dans les secteurs des «industries alimentaires et du tabac» et des «industries textiles, de l’habillement et du cuir», les pourcentages ont connu des baisses respectives de 9% à 7%, et de 13,9% à 9,9%. Idem pour le segment du «bâtiment et travaux publics», qui a enregistré un recul de 4,6%.

Par ailleurs, la banque centrale indique que les dépôts des ménages auprès des banques ont atteint 775,7 milliards de dirhams à fin septembre 2021, soit une hausse annuelle de 4,7%, dont 185,4 milliards détenus par les Marocains résidant à l’étranger (MRE). Des expatriés qui continuent d’envoyer d’importantes sommes d’argent dans le Royaume, en dépit de cette crise sanitaire qui a frappé de plein fouet de grandes économies dans lesquelles ils résident. Les dépôts des entreprises privées ont également augmenté pour se chiffrer à 154,9 milliards de dirhams, soit une progression de 7,4%.