Détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire au Sahel

L’Union africaine profondément préoccupée

L’Union africaine a exprimé, encore une fois, à travers le Conseil de paix et de sécurité (CPS), sa profonde préoccupation face à la détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire au Sahel, tout en condamnant toutes les attaques de groupes terroristes, armés et criminels contre les civils et les institutions de sécurité des pays de la région.

Le CPS, sous présidence du Burundi pour le mois de juillet, «condamne, dans les termes les plus énergiques possibles, toutes les attaques de groupes terroristes, armés et criminels contre les civils et les institutions de sécurité des pays de la région», lit-on dans ce communiqué adopté lors d’une réunion tenue le 30 juillet dernier sur la situation sécuritaire au Sahel.

Le Conseil salue, d’autre part, les efforts déployés par la Force conjointe du G5 Sahel et ses Etats membres pour affaiblir la capacité de combat des groupes terroristes, armés et criminels opérant au Sahel, malgré les défis auxquels la Force est confrontée, y compris l'impact de la pandémie du COVID-19 sur le continent.

Il salue également les efforts déployés par la communauté internationale pour soutenir les efforts de la force conjointe du G5 Sahel et, à cet égard, se félicite de la résolution 2531 (2020) du Conseil de sécurité des Nations unies du 29 juin 2020, qui proroge le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), laquelle continue à apporter un soutien logistique à la force conjointe du G5 Sahel.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger