Nominations royales : Khalid Safir à la CDG et Noureddine Boutayeb au Crédit agricole

Ce sont les nominations royales les plus saillantes lors du dernier conseil des ministres qui s’est déroulé à Rabat, mercredi 13 juillet dernier. Il s’agit de Khalid Safir qui vient d’être nommé par SM le Roi Mohammed VI nouveau directeur général de la CDG et Noureddine Boutayeb qui est nommé à la tête du groupe Crédit agricole. Deux hauts commis de l’Etat qui ont marqué par leur compétence et leur intégrité l’administration marocaine. 

Natif de Settat en 1967, Khalid Safir a passé une bonne partie de sa carrière au ministère de l’Intérieur où il avait occupé le poste de directeur général des collectivités territoriales de 2017 à 2022. Un poste où il a mené un vaste chantier de digitalisation de l’administration territoriale. Il est notamment à l’origine de la création et le développement de la plateforme électronique « Rokhas », site qui donne les autorisations urbanistiques  aux différents promoteurs immobiliers et autres groupes de construction publics. Ce lauréat de la prestigieuse école Polytechnique de Paris en 1991 a également été wali de la région de Casablanca de 2013 à 2017. Pendant son passage, il a mené de grands chantiers régionaux liés notamment à la restructuration du transport public et l’assainissement du domaine de gestion des déchets. Khalid Safir a également été secrétaire général du ministère de l’économie et des finances de 2011 à 2013. Sa nomination à la CDG est interprétée comme une ambition royale de donner un nouveau souffle financier à ce grand groupe public qui opère dans divers domaines économiques à savoir l’immobilier, le tourisme, l’aménagement, les services, l’assurance et la finance. 

La même ambition royale est manifestée pour le groupe Crédit agricole à la tête duquel SM le Roi vient de nommer Noureddine Boutayeb. Un haut fonctionnaire connu pour sa droiture, sa compétence et son humilité. Ancien ministre délégué à l’intérieur de 2017 à 2021, Il s’est occupé notamment du programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural dans le cadre du fonds pour le développement du monde rural, lancé en 2017 et doté d’un budget de 50 milliards de dirhams et dont 41 milliards sont déjà engagés. Natif de Casablanca en 1957, ce diplômé de l’Ecole centrale de Paris (1979) et de l'Ecole nationale des ponts et chaussées (1981) a occupé diverses fonctions au sein du ministère de l’Intérieur. Il a notamment été tour à tour directeur des Affaires rurales, puis Wali, directeur général des collectivités locales, puis Wali secrétaire général du même ministère. Après son départ du ministère de l’intérieur, il prend la tête de la Fondation marocaine pour la promotion du préscolaire. Avec sa nomination à la tête du groupe Crédit agricole, c’est un nouveau chapitre dans sa riche carrière qui s’ouvre. Il remplace ainsi à ce poste Tariq Sijilmassi, qui occupait avec brio cette fonction depuis 2003.


 

Articles similaires