D'origine marocaine, le député ex-LREM M'jid El Guerrab condamné à trois ans de prison

M'jid El Guerrab, député ex-LREM de la 9e circonscription des Français établis hors de France, a été condamné jeudi 12 mai 2022 par le tribunal judiciaire de Paris à trois ans de prison dont un ferme, et à deux ans d'inéligibilité pour l'agression à coups de casque de l'ancien responsable socialiste Boris Faure en 2017. La peine de prison ferme sera aménagée en détention à domicile avec un bracelet électronique.

Tout remonte au 30 août 2017. S’étant rencontrés par pur hasard, à la rue de Broca à Paris, l’amicale discussion entre les deux hommes politiques au sujet du départ du PS de M'jid El Guerrab pour La République en marche, fin 2016, devient vite tendue. Se laissant emporter, ce dernier assène alors deux coups de casque sur le crâne de Boris Faure. Atteint d'un traumatisme crânien et d'une hémorragie cérébrale, le socialiste fut transporté d’urgence à l’hôpital et opéré en urgence. Il reste trois jours en réanimation avant d'être hospitalisé à nouveau quelques jours plus tard. M'Jid El Guerrab avait tenté de justifier son comportement agressif en arguant été victime d'injures racistes. Le député sortant était pressenti pour être candidat à sa propre succession sous l'étiquette «Renaissance» dans la 9e circonscription des Français de l'étranger.

M. K.