Défense: Des missiles israéliens pour les FAR

Avec un budget pour “acheter et réparer du matériel” de près de 13 milliards de dollars, l’armée n’en a pas fini de renforcer ses dispositifs.

Les Forces armées royales (FAR) continuent de faire leur marché en Israël. A en croire le journal électronique Israel Defense, l’armée marocaine s’apprêterait à se procurer des missiles surface-air Barak 8, de fabrication indo- israélienne. Pas d’information sur les frais qui devront être engagés, si ce n’est qu’avec les 12,8 milliards de dollars que leur a alloués la loi des finances pour “acheter et réparer du matériel”, les FAR sont larges.

Mais la motivation, elle, est claire: donner la réplique à l’armée algérienne, dont on sait que depuis novembre 2017 au moins, elle est dotée du fameux système de missile russe Iskander -Moscou avait à l’époque elle-même confirmé, par le biais de son service fédéral de coopération militaire et technique. Lequel Iskander avait notamment été déployé dans des manoeuvres militaires suite à l’intervention du 13 novembre 2021 des FAR dans la zone tampon de Guergarate, à la frontière maroco-mauritanienne, qu’occupaient depuis vingt-trois jours les milices du mouvement séparatiste du Front Polisario (à noter toutefois que lors de la guerre de fin 2020 au Haut-Karabagh, le système s’était montré défaillant, à telle enseigne que l’Arménie, qui l’avait utilisé sans succès face à l’Azerbaïdjan, était entrée en crise avec la Russie).

Par rapport à leurs caractéristiques techniques, les Barak 8 ont une portée de 150km, et ils viendraient surtout compléter le système chinois de défense anti-aérienne FD-2000B récemment réceptionné par les FAR et qui, selon le média spécialisé Defensa. com, aurait été installé du côté de Sidi Yahya El Gharb, où se trouve une base militaire.

Les transactions facilitées
Depuis la signature, le 24 novembre 2021, de l’accord-cadre de coopération sécuritaire entre Rabat et Tel-Aviv, les achats d’armements israéliens par les FAR se sont accélérés. Fin novembre 2021, nous rapportions déjà que le Maroc avait décaissé 4,5 millions de dollars pour se payer le système anti- drone Skylock Dome, acheté également par les Émirats arabes unis et qui sert à protéger les différents centres névralgiques d’un pays.

Tout comme une autre information avait circulé, due au quotidien israélien Haaretz, sur la commande de drones kamikazes Harop. Il faut dire que l’accord de défense facilite les transactions, dans la mesure où celles-ci ne rencontrent pas les obstacles habituels que l’on trouve avec les pays non-signataires de tels textes avec Israël. De fait, d’autres achats risquent encore de suivre.