Défense: Le Maroc commande 7 navires militaires Turcs

Selon le site Tactical Report, ces appareils, d’un coût global de 222 millions de dirhams, destinés à la Marine royale, devraient être livrés au cours du deuxième semestre 2022.

Le Maroc poursuit ses investissements pour renforcer son arsenal militaire. Le Royaume négocie actuellement l’achat de sept navires d’attaque rapide (FAC) destinés à la Marine royale. C’est ce que rapporte le site Tactical Report, spécialisé dans les informations liées à la défense, qui cite des sources marocaines. Le Royaume négocie aussi l’achat d’une corvette de chantier naval qui disposera d’un héliport réservé aux drones hélicoptères de reconnaissance et de surveillance.

Dans un article publié mardi 11 janvier 2022, ce portail basé au Liban révèle que les deux parties ont entamé des pourparlers depuis octobre 2021 et que les premières livraisons sont prévues au cours du deuxième semestre 2022. Coût global de ces deux opérations: 222 millions de dirhams.

Technologie plus avancée
Cette information est confirmée par le Forum FAR-Maroc, page Facebook qui publie régulièrement des informations sur les acquisitions militaires des Forces armées royales (FAR). Selon cette plateforme, la Marine royale, qui possède déjà quatre navires d’attaque rapide de classe Lazaga, «dont la technologie est dépassée et la maintenance de plus en plus coûteuse», envisage de les remplacer par ces navires turcs.

Parallèlement, le Maroc a démarré, depuis plusieurs mois, des négociations pour l’acquisition de dix patrouilleurs rapides turcs ARES 35 FPB et de cinq bateaux de type ARES 80 SAT, d’après Tactical Report. Des navires de soutien aux opérations spéciales d’attaque rapide.

D’importantes commandes militaires qui font du Royaume un des plus gros clients de l’industrie militaire turque. Et les deals ne se limitent pas uniquement au secteur maritime. Ils concernent également les airs.

Les FAR ont reçu, en septembre 2021, 12 drones armés turcs «Bayraktar TB-2» et s’apprêtaient à passer une deuxième commande de six drones similaires «au minimum », indique le site Africa Intelligence, dans un article publié le 2 décembre 2021. «Avec cette seconde commande, Rabat conforte ainsi sa position de premier client africain du TB-2», avait-il écrit.