Décès de Omar Salim: Une grande figure du champs médiatique national tire sa révérence


Son décès a provoqué un choc dans le milieu médiatique national. Homme de grande culture, journaliste au talent remarquable et aux qualités humaines immenses, ce natif de Casablanca en 1954 a marqué le champs médiatique marocain.

C’est dans la douleur et la tristesse que la famille, les proches et les amis de Feu Omar Salim, ont enterré, mardi 18 juillet 2023, sa dépouille au cimetière Chouhada à Casablanca. Plusieurs noms dans le monde des médias et de la culture ont tenu à lui rendre un dernier hommage. Décédé la veille des suites d’une longue maladie, Omar Salim, 69 ans, était hospitalisé dans une clinique privée à Casablanca pour une crise cardiaque brutale. Selon sa famille, il souffrait également depuis 2021, d’une infection des intestins qui l’a affaibli et affecté son système immunitaire et neurologique.

Dans un message royal adressé à la famille, SM le Roi Mohammed VI affirme avoir appris avec «une vive émotion la nouvelle du décès de l’éminent journaliste, Omar Salim, que Dieu l’accueille dans Son vaste paradis ». Le Souverain exprime ses sentiments sincères de compassion suite à la perte de « cet éminent journaliste, connu durant tout son parcours distingué pour ses qualités morales et professionnelles, son patriotisme sincère et son attachement indéfectible aux constantes et aux valeurs sacrées de la nation ».


Grosse perte
Son décès a provoqué un choc dans le milieu médiatique national. Homme de grande culture, journaliste au talent remarquable et aux qualités humaines immenses, ce natif de Casablanca en 1954 a marqué le champs audiovisuel marocain. Après un baccalauréat au Lycée Lyautey, des études de littérature à la Sorbonne et un diplôme à l’institut des études politiques de Paris, il intègre la radio Médi 1 qui venait d’être créée en 1981 par son fondateur, Pierre Casalta. Un grand journaliste et un patron de presse corse qui a participé à la création de nombreuses radios en France et au Portugal.

Pierre Casalta découvre chez Omar Salim, Salim Benamar de son vrai nom, une voix radiophonique inimitable et une maitrise parfaite de la langue française. Après l’avoir initié aux rouages de la radio, il le propulse rapidement à l’antenne pour présenter les informations. Omar Salim se fait rapidement un nom mais surtout une voix qui est devenue la marque de fabrique de la radio tangéroise. Puis, trois ans après son lancement le 4 mars 1989, il intègre la deuxième chaine de télévision, 2M, où il officie en tant que présentateur-vedette du journal télévisé.

Il devient ensuite directeur de l’information puis directeur des programmes de la deuxième chaine. Amoureux de la culture et des arts, il a animé plusieurs émissions à succès dont la plus marquante a été, sans aucun doute, son émission, Arts et Lettres, à travers laquelle il rendait hommage aux artistes, aux écrivains et aux hommes de la culture. Amateur de l’écriture, il tenait, parallèlement à sa carrière dans la télévision et la radio, des chroniques dans plusieurs journaux et publications nationales dont notre magazine, Maroc Hebdo. Sa disparition est une grosse perte pour la presse et le journalisme national. A ses trois enfants, Karim, Adil et Hicham, à sa petite sa famille, à ses proches et à ses amis, nous présentons nos sincères condoléances.

Articles similaires