Décès d'une jeune fille à Marrakech après avoir reçu une dose du vaccin Janssen

Un accident rare ou une erreur du département de la santé?

Le vaccin Janssen cause le décès d’une jeune fille et plonge dans le coma une autre du même âge à Marrakech. Pourtant, ailleurs, en France par exemple, ce vaccin est réservé aux personnes de 55 ans ou plus.

Le vaccin Janssen (Jonhson & Jonhson) contre la Covid-19, dont le Maroc a reçu un premier lot de 302.400 doses, serait-il dangereux pour certaines personnes? En tout cas, la mort d’une jeune femme des suites d’une crise cardiaque subite, lundi 26 juillet 2021, à Marrakech, juste après avoir reçu sa dose du vaccin en question, a suscité beaucoup d’interrogations.

Le vaccin américain Janssen a-t-il des effets secondaires dangereux? En vérité, les inquiétudes montent d’un cran surtout que l’on sait qu’il s’agit de trois incidents, quasiment concomitants, dans le même lieu. Les trois jeunes femmes, employées d’un même hôtel, ont reçu le vaccin Janssen presque en même temps. La première a fait un arrêt cardiaque et est décédée.

La deuxième a eu des convulsions suivies d’un coma tandis que la troisième a fait des convulsions réversibles. L’état de cette dernière s’est stabilisé. Deux enquêtes ont été ouvertes par le Parquet compétent et par le ministère de la Santé.

Circulation virale
Pour rappel, le Maroc a reçu sa première livraison du vaccin américain le dimanche 25 juillet dans le cadre du programme Covax. Les quantités reçues ont été distribuées sur des centres de Casablanca, Marrakech et Agadir. Aucun incident n’est signalé dans les autres centres. Autorisé le 27 février 2021 aux Etats-Unis par la FDA (Food and Drug Administration), pour une utilisation chez l’adulte, ce vaccin se prend en une seule dose. Le vacciné est considéré immunisé contre le Covid-19 quatre semaines après avoir reçu la dose.

Son taux d’efficacité moyen est de 66% et peut varier entre 57% à 72% contre les formes symptomatiques du Covid-19. Son taux d’efficacité contre les hospitalisations est de 85% et de plus de 90% contre les réanimations et les décès. Les rapports d’effets indésirables notables survenus suite à l’utilisation du vaccin Janssen ont montré un risque accru d’un événement indésirable rare appelé thrombose avec syndrome de thrombocytopénie (STT), rapportent les Centers for disease control and prevention (CDC).

Presque tous les rapports de cette maladie grave, qui implique des caillots sanguins avec un faible nombre de plaquettes, ont été signalés chez des femmes adultes de moins de 50 ans.

La Haute autorité de santé (HAS) française considère que le vaccin à adénovirus Janssen (Johnson & Johnson) peut être proposé par défaut aux Français de moins de 55 ans résidant à l’étranger «lorsqu’aucune autre alternative n’est accessible et que la circulation virale est élevée». En revanche, en France, le vaccin Janssen reste réservé aux personnes de 55 ans ou plus.

Ce qui soulève cette question légitime: Y a-t-il un lien de cause à effet entre l’administration de ce vaccin à une jeune fille et son décès? Car si à l’étranger, ce vaccin est conseillé pour des personnes âgées, pourquoi l’avoir autorisé pour une utilisation à large échelle sans limites d’âge?.