Décès d’un enfant au Royaume-Uni, atteint d’hépatite aiguë d’origine inconnue

L’OMS alerte sur une nouvelle épidémie

La maladie vient de provoquer le décès brutal d’un enfant au Royaume-Uni. Au total, 169 enfants dans le monde sont touchés, dont 114 au Royaume-Uni. Bien qu’aucun cas ne soit encore enregistré au Maroc, les autorités sanitaires affirment suivre la situation épidémiologique mondiale.

À peine la pandémie du Covid commence à s’estomper dans le monde qu’une nouvelle épidémie fait son apparition. Il s’agit de la maladie d’hépatite aiguë d’origine inconnue qui est apparue au cours du mois d’avril chez plusieurs enfants de moins de dix ans au Royaume-Uni. Selon l’Organisation mondiale de la santé, un enfant britannique est décédé, samedi 23 avril 2022, des suites de cette maladie. C’est le premier décès constaté depuis le déclenchement de la maladie, début avril dernier. L’OMS indique que de nouveaux cas avaient été comptabilisés, et ce dans douze pays européens.

Il y aurait, selon l’organisation mondiale de la santé, 169 enfants touchés au total, dont 114 au Royaume-Uni. Les autres pays touchés par cette épidémie sont l’Espagne, Israël, le Danemark, les États-Unis, l’Irlande, les Pays-Bas, l’Italie, la Norvège, la Roumanie, la Belgique, et donc la France. L’OMS alerte parce que sur ces 169 cas, 17 enfants ont dû subir une greffe du foie. D’après le centre européen des maladies infectieuses, «la cause exacte de l’hépatite reste inconnue», même si les experts britanniques pensent «qu’une cause infectieuse est la plus probable du fait des caractéristiques cliniques et épidémiologiques des cas».

Lors de leurs premières investigations, les médecins britanniques avaient fait état comme symptômes d’une «urine foncée, de selles pâles et grises, un jaunissement des yeux, de la peau, des démangeaisons cutanées, des douleurs aux muscles ou aux articulations, de la fièvre, une fatigue anormale, un manque d’appétit ou encore des maux de ventre». De nouveaux signalements pourraient intervenir dans les jours à venir, s’attend déjà l’OMS. Un vent de panique semble ainsi s’emparer des milieux médicaux dans le monde.

Vigilance sanitaire
Au Maroc, le ministère de la santé s’est fendu, vendredi 22 avril 2022, d’un communiqué laconique où il précise suivre également la situation épidémiologique mondiale liée à la maladie dans le cadre du système de vigilance sanitaire au Centre national des opérations d’urgences de santé publique, ainsi que toutes les recommandations émises à cet égard par l’OMS, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies et l’Agence britannique de sécurité sanitaire.

Jusqu’à présent, le système national de la surveillance épidémiologique n’a enregistré aucun changement au niveau du nombre habituel de cas d’hépatite à l’échelle nationale, ni aucun cas similaire aux cas indiqués.

Sur la base des informations et des données actuellement disponibles, l’OMS a appelé tous les pays à mener des enquêtes épidémiologiques approfondies et à recenser les cas suspects.

Articles similaires