Début à Rabat des travaux du 4-ème congrès du PSU

Ali Kablaoui lors de la cérémonie d'ouverture des travaux du 4-ème congrès du PSU

Les travaux du 4-ème congrès du parti socialiste unifié (PSU) ont démarré, vendredi à Rabat, sous le thème "Soutien aux luttes populaires pour la liberté, la dignité et la justice sociale".

Intervenant à la cérémonie d'ouverture, la secrétaire générale du PSU, Nabila Mounib a indiqué que ce congrès se tient dans une conjoncture délicate marquée par les mouvements de lutte populaire à l’intérieur de la patrie et l’acharnement féroce que subit la question palestinienne, dont la situation actuelle nécessite davantage de soutien au combat du peuple palestinien pour l’établissement de son Etat indépendant, avec Al-Qods comme capitale.

Sur le plan national, Mme Mounib a relevé que le contexte général est marqué par la poursuite des luttes populaires et l’existence d’élites exploitant les institutions de l’Etat pour servir leurs propres intérêts, loin des notions d’intérêt public et du service au profit du peuple.

"Le gouvernement continue à bafouer les droits de la classe ouvrière et à éliminer la fonction publique en recourant au recrutement contractuel pour satisfaire les recommandations des institutions internationales et œuvre activement pour supprimer la gratuité de l’enseignement", a affirmé Mme Mounib, ajoutant que "l’ensemble des rapports nationaux et internationaux enregistrent la dégradation que connait le secteur de l’éducation nationale et la formation en général au Maroc".

Elle a également souligné la nécessité de poursuivre le combat démocratique, la lutte contre la corruption et l’instauration de l’Etat de droit, en commençant par la séparation des pouvoirs et une reddition effective des comptes.

Pour sa part, l’ambassadeur adjoint de l’Etat de Palestine au Maroc, Ali Kablaoui a indiqué que le peuple marocain défend avec sincérité la question palestinienne, ajoutant que le Maroc a été le premier à traduire son soutien à cette cause sur le terrain.

"La Palestine n’a jamais été juive, mais une terre de paix pour toutes les religions", a-t-il martelé, notant l’effet préjudiciable de l’actuelle politique américaine.

Ce congrès de trois jours sera consacré à l’examen des programmes encadrant l’action du parti pour la prochaine étape et à l’élection du secrétaire-général.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence, notamment, des représentants de partis politiques, de syndicats, d’instances de défense des droits de l’Homme et d’organisations de la société civile, en plus de personnalités académiques.