Danone va supprimer jusqu'à 2.000 postes au niveau mondial

IMPACT DU COVID-19

L’impact de la crise liée au Covid-19 a poussé le géant français de l’alimentation à entamer un plan de réorganisation, impliquant jusqu’à 2.000 suppressions d’emploi dans le monde.

Le groupe Danone va supprimer jusqu’à 2.000 postes dans ses sièges mondiaux et locaux, dans le contexte de la crise économique consécutive à la pandémie du Covid-19, a annoncé lundi 23 novembre, le géant français de l’alimentation. Cette suppression d’effectifs s’inscrit dans le cadre d’un plan d’économies d’un milliard d’euros d’ici à 2023, qui serviront, d’une part, à investir dans la croissance en soutien des marques, mais également à renforcer les marges, explique Danone dans un communiqué.

Pour savoir si le Maroc est concerné par ces suppressions d’emplois, nous avons essayé de joindre, en vain, des responsables de Centrale Danone. Rappelons qu’au titre du premier semestre 2020, Centrale Danone a enregistré un résultat net part du groupe (RNPG) déficitaire de 37 millions de dirhams. Le groupe avait précisé que le marché du lait et des produits frais a connu une baisse «notable» lors du premier semestre 2020, conséquence de l’impact de la crise sanitaire sur la consommation des ménages au Maroc.

Nouvelle organisation
Ceci-dit, le plan mis en avant par Danone «permettra le passage d’une organisation mondiale par catégories de produits à une organisation locale par zones géographiques. Cette simplification et évolution dans le rôle des fonctions communes se traduira par des réductions d’environ 1.500 à 2.000 postes dans les sièges mondiaux et locaux, avec jusqu’à 25% des effectifs de sièges mondiaux», souligne Danone.

Cela permettra de réduire de 300 millions d’euros le coût des produits vendus, ainsi qu’une baisse de ses frais généraux et d’administration de 700 millions d’euros, représentant environ 20% des coûts de structure de l’entreprise, relève le groupe. Une partie du milliard d’économies attendues sera réinvestie pour financer de nouvelles opportunités de croissance, note le groupe, observant que les coûts exceptionnels liés à la mise en place de la nouvelle organisation sont estimés aujourd’hui à environ 1,4 milliard d’euros pour la période 2021-2023.

Dans le cadre de son plan «Local first», Danone espère surtout redresser rapidement sa marge opérationnelle, tombée de 15,2% de son chiffre d’affaires en 2019 à 14% au premier semestre 2020. «Après 12 mois de Covid, nous prévoyons, grâce à ce plan d’adaptation, un retour à la croissance rentable en moins de 12 mois, dès le deuxième semestre de 2021, et un retour de la marge opérationnelle courante à son niveau pré-Covid, à plus de 15%, en 2022», déclare Danone.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger