La région de Dakhla-Oued Eddahab offre aux investisseurs de nombreux avantages compétitifs

La région de Dakhla-Oued Eddahab offre aux investisseurs des incitations et de nombreux avantages compétitifs, notamment dans le domaine du foncier, ou encore l'accès à un réservoir de ressources humaines qualifiées, a souligné, jeudi à Dakhla, le président de la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM), Philippe-Edern Klein.

"Le choix de Dakhla pour accueillir, après Casablanca, Paris et Laâyoune, le Forum d'affaires Maroc-France, est pour nous un choix naturel, car nous sommes convaincus du potentiel que représente les régions du sud, dont le taux de croissance est l’un des plus dynamiques du Royaume", a indiqué M. Klein, à l’ouverture des travaux du Forum d'affaires Maroc-France, organisé du 23 au 24 octobre à Dakhla sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Les régions du Sud bénéficient d’ambitieux programmes d’investissements, aussi bien publics que privés, et de grands projets d’infrastructures qui en font le hub idéal à destination du continent africain, a-t-il poursuivi, appelant dans ce contexte les opérateurs économiques marocains, français et africains à promouvoir et saisir ces grandes opportunités.

Le président de la CFCIM a noté à cet égard que le fait de mettre en relation les entreprises et les acteurs institutionnels et privés, identifier et promouvoir les opportunités d’investissements, ou encore faciliter l’implantation des sociétés françaises au Maroc, constitue l’essence même de la mission de la CFCIM qui est de contribuer au rapprochement économique entre le Maroc et la France.

Il a en outre fait savoir que la CFCIM s’engage à appuyer et aider à la commercialisation de deux parcs logistiques de 30 ha chacun, respectivement à Bir Gandouz et Guerguarat.

Dans le même ordre d’idées, M. Klein s’est dit convaincu que le décollage économique des régions du Sud du Royaume passera avant tout par le développement de leur tissu d’entreprises.

"A l’exemple de l’automobile ou de l’aéronautique, chaque écosystème qui s’implante au Maroc dans une logique de co-développement et dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant permet de créer localement de la richesse et des emplois durables", a-t-il expliqué.

Après avoir souligné que les retombées sont directement mesurables au niveau des indicateurs du développement humain, il a noté que l’impulsion économique générée profite à toute la population, encourage l’entrepreneuriat et les activités génératrices de revenus, et permet d’autonomiser financièrement les foyers les plus défavorisés.

Pour sa part, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d'Oued Eddahab, Lamine Benomar a indiqué que ce forum revêt une importance particulière, vu qu’il met l’accent sur les défis et opportunités que présente la région en vue d’en faire une plate-forme d’affaires et un pôle d’investissement émergent, soulignant que cette rencontre est de nature à favoriser la mise en œuvre des partenariats économiques de qualité et créateurs de valeur.

Cet événement à vocation économique contribuera, sans nul doute, à attirer les opportunités d’investissement et de partenariats au niveau de la région, vu sa position géostratégique et ses atouts et ressources, ainsi que sa proximité des marchés notamment de l’Afrique de l’ouest, a-t-il ajouté.

Organisé par le Conseil de la région de Dakhla-Oued Eddahab en partenariat avec la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM) et plusieurs acteurs économiques, cet événement d'envergure vise à créer un espace de rencontre efficace, dynamique et riche en contenu avec une approche gagnant-gagnant entre les opérateurs économiques marocains et français, valoriser le potentiel de la région de Dakhla Oued-Eddahab comme point d'entrée et hub vers l’Afrique et présenter les opportunités d’investissements qu'elle recèle aux investisseurs afin de les aider à optimiser leur développement dans la région.

Ce forum d'affaires rassemblant plus de 400 opérateurs économiques marocains, français et africains a été marqué par la présentation du Plan de développement régional de Dakhla Oued-Eddahab et la signature de conventions de partenariat entre la région et des institutions de premier rang.

Des visites de terrain sont également au menu pour présenter les grands projets d’investissement dans la région tels que le port Dakhla Atlantique, le centre de formation de la Fondation Phosboucraa Dakhla learning center et des sites aquacoles.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger