Dakhla: Coup d'envoi des travaux des 5èmes Journées internationales de macroéconomie et de finance


Abdellatif Jouahri et El Khattat Yanja


Les travaux de la 5ème édition des "Journées internationales de macroéconomie et de finance" (JIMF), ont démarré, mercredi à Dakhla, sous le thème "Intégration économique en Afrique: La voie vers un avenir plus prospère".

Initié par Bank Al-Maghrib, le Laboratoire de recherche en innovation, responsabilités et développement durable (INREDD) de l'Université Cadi Ayyad de Marrakech et Bernoulli Center for Economics (BCE) de l’Université de Bâle, en collaboration avec le Conseil régional de Dakhla-Oued Eddahab, ce forum s'inscrit dans le cadre d'initiatives visant à promouvoir un échange constructif entre chercheurs et décideurs et à formuler des recommandations aux questions critiques en matière de politiques économiques.

Cet événement de trois jours durant vise également à explorer les enjeux et les opportunités de l’intégration économique en Afrique et à formuler des recommandations visant à renforcer davantage cette intégration, tout en favorisant la prospérité et le développement durable et inclusif du continent.

La séance inaugurale de cette conférence a été marquée par la présence notamment du Wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, du ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, du président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami, du Wali de la région Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur d’Oued Eddahab, Ali Khalil et du président du conseil régional, El Khattat Yanja, ainsi que des chefs de services extérieurs et des présidents des collectivités territoriales, outre des professeurs universitaires, des chercheurs et des acteurs économiques.

Dans une allocution de bienvenue, El Khattat Yanja a remercié M. Jouahri pour le choix porté sur la ville de Dakhla pour une événement aussi important. Il a également relevé que la population de la région est engagée dans le processus du développement du pays et que grâce à la « diplomatie clairvoyante de SM le Roi et à sa position géographique stratégique, la région de Dakhla est devenue un hub pour les investisseurs étrangers et marocains. L’action diplomatique menée par le Souverain a permis la reconnaissance de la marocanité du Sahara par une large majorité de la communauté internationale et s’est concrétisée par l’ouverture de représentations diplomatiques et économiques à Dakhla et à Laayoune… », a souligné le président de la région.

Articles similaires