La crise des sous-marins entre la France et l'Australie

L'annulation par l'Australie d'un contrat de plus de 56 milliards d'euros pour l'acquisition de 12 sous-marins à propulsion conventionnelle de fabrication française après l'annonce d'un partenariat de sécurité tripartite entre Washington, Canberra et Londres a déclenché une crise diplomatique d'une ampleur inédite entre la France et les Etats-Unis et l'Australie.

Suite à cette affaire Paris a décidé le rappel immédiat de ses ambassadeurs à Washington et Canberra et un Conseil de défense restreint consacré à la crise des sous-marins se tiendra mardi matin à l'Elysée, sous la présidence d’Emmanuel Macron, rapportent des médias locaux.

Des discussions ont été engagées entre l'industriel français Naval Group et les autorités australiennes sur de possibles dédommagements financiers après la rupture d'un méga-contrat de sous-marins par Canberra, a indiqué le ministère français des Armées.

La décision de l'Australie de rompre son contrat avec la France a déclenché une crise diplomatique d'une ampleur inédite entre la France et les Etats-Unis et l'Australie.