Crise sanitaire, canicule, suspension précoce des cours… une édition pénible

BACCALAURÉAT 2020

181.662 candidats, dont 150.655 présents, ont été inscrits au baccalauréat 2020, toutes branches confondues. Un bac chamboulé par le coronavirus, et des aspirant bacheliers qui dénoncent des examens extrêmement difficiles, voire prohibitifs. Détails d’une édition au goût amer.

Pleurs, cris, malaise ou évanouissement, les scènes de déception des candidats du baccalauréat 2020 ont fait le tour des réseaux sociaux. Les parents et aspirants bacheliers ont dénoncé des examens extrêmement difficiles pour une session bousculée par une suspension précoce des cours.

Au terme d’une année scolaire perturbée par la crise due au Covid-19, le baccalauréat 2020 s’est clairement déroulé dans des conditions cocasses. Mesures anti-triche, gestes barrières, suspension précoce des cours, le bac 2020 ne ressemble à aucun autre. Tant de difficultés que les élèves ont été obligés de gérer en plus du stress du baccalauréat avant d’être heurtés à des examens de mathématiques et de physique particulièrement complexes.

“Les examens étaient très difficiles. L’épreuve des mathématiques a été longue et inaccessible. J’ai bien révisé et j’ai toujours eu de bonnes notes, mais je suis déçue que les examens soient rédigés au dessus de nos connaissances”, nous déclare une jeune candidate, à sa sortie de l’épreuve des mathématiques mardi 7 juillet. Cette situation concerne les trois matières scientifiques, à savoir les maths, sciences naturelles et physique, selon les déclarations diffusées par plusieurs élèves.

Un long protocole
La réponse de Amzazi n’a pas tardé! Le ministre de l’éducation a déclaré à la Chambre des conseillers qu’il n’y a pas eu de surprises dans les examens. Le commentaire du ministre a été émis quelques heures seulement après la diffusion des vidéos dénonçant la dureté des examens. “Une enquête sera ouverte pour étudier quelques cas particuliers”, déclare Amzazi, affirmant que lors d’une visite de terrain faite au niveau de Fès- Meknès, les élèves ont été satisfaits des examens des mathématiques, et n’ont évoqué aucune difficulté.

Prise de température des candidats, respect de la distanciation physique et mise en place de mécanismes organisationnels, gels désinfectants à disposition des candidats, avec obligation de se désinfecter les mains et de porter un masque de protection et l’interdiction de tout échange de fourniture entre candidats, un long protocole a été appliqué sur tous les élèves, enseignants, cadres administratifs et l’ensemble du personnel, lors de la session normale du baccalauréat 2020.

Malgré le mise en place de mesures anti-triche strictes, 1.107 cas de fraude ont été enregistrés dans le rang des candidats de la branche Lettres, sciences humaines et enseignement original. Rappelons à ce titre, que pour cette année, Il a été demandé aux candidats qui passeront l’examen national de présenter une déclaration sur l’honneur signée par le candidat lui-même ou son tuteur, attestant de la prise de connaissance des dispositions de la loi contre la fraude lors de l’examen unifié du baccalauréat.

Surveillance minutieuse
“Incroyable de voir autant de distance entre les tables et la taille géante des salles d’examen! J’aurais aimé passer mon baccalauréat dans des classes ordinaires, ça m’aurait évité un supplément de stress, quand tout me rappelle les conditions exceptionnelles de cette année”, nous déclare une candidate.

Une surveillance minutieuse a été au rendez-vous. Les candidats de la session du bac 2020 n’avaient pas le droit à l’erreur. Avec 10 personnes par salle, les surveillants ont facilement pu maîtriser les agissements les tricheurs. En parallèle, les téléphones portables et tout support électronique ont été interdits dans les espaces dédiés à l’examen. La possession de tels supports a été considérée comme un cas de fraude punissable, d’ailleurs certains candidats ont été sanctionnés pour avoir gardé leurs téléphones dans la salle de l’examen.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger