Crise du PAM : Mohamed Boudra appelle les protagonistes à la raison

Mohamed Boudra, député de la région d’Al Hoceima et président de l’association nationale des maires, lance un appel pour sauver le PAM. Un parti auquel il a adhéré depuis sa création et qu’il considère porteur de tous les espoirs. Des espoirs qui sont entrain d’être anéantis par la guerre des chefs.

Ainsi, M. Boudra commence son texte par un véritable cri de détresse. « Les militants et militantes du PAM n’ont jamais pensé un seul instant que la situation de leur parti arrive à ce niveau, marqué par l’autodestruction, l’exacerbation des querelles entre ses dirigeants … Une situation qui ne sert personne sauf les adversaires du parti. » Deux paragraphes plus loin, M. Boudra ajoute : « Ces événements déplorables auraient été justifiées s’ils étaient le résultat de divergences de vue politique et doctrinale, si c’était dû un débat où les avis sont devenus inconciliables… Malheureusement ce n’est pas le cas. Et ces guerres de chefs ont porté un sérieux coup au parti, et à son projet basé sur l’ouverture du champ de la participation politique à de larges couches de la société… »

Au delà du constat, M. Boudra propose une plan d’action pour remettre le parti sur les rails. Il propose aux deux clans, celui du secrétaire général et celui de ses opposants, d’arrêter le recours aux procédures et aux formalités prévues par les statuts, puisque cela ne résout rien, au contraire, il aggrave l’état des problèmes internes. La solution étant un débat France pour dépasser la crise. Pour cela il appelle à la création d’un conseil de la présidence du PAM composé du secrétaire général, des anciens secrétaires généraux, de la présidente du conseil national, du président du bureau fédéral, en plus de la présidente de l’organisation des femmes et du président de l’organisation de la jeunesse et enfin els présidents des deux groupes parlementaires.

Avec une telle représentation, le conseil de la présidence sera amené à trouver les meilleures solutions pour parvenir arranger les choses et préparer le parti aux futures échéances. Cela sur la base d’une analyse sans concession de la situation actuelle du parti et en partant des acquis et de ce qu’avait élaboré le Mouvement de tous les démocrates qui a été à la base de la fondation du parti. L’objectif étant une deuxième naissance du PAM. Le document de M. Boudra comporte d’autres éléments allant dans le même sens. Reste à savoir qu’au vu de ce qui se passe, cet appel à la raison trouvera-t-il un quelconque écho ?


Laisser un commentaire