Crise migratoire: Les autorités grecques entament l'évacuation du camp d’Idomeni dans le nord de la Grèce

migration-syrie-allemagne


Les autorités grecques ont entamé, tôt mardi, l'évacuation du camp d'Idomeni situé à la frontière gréco-macédonienne où près 9.000 migrants s’entassaient dans des conditions difficiles depuis la fermeture de la route des Balkans il y a trois mois.

Selon l’agence de presse grecque ANA, l’opération d’évacuation se déroule dans le calme et sans résistance de la part des migrants, ajoutant que près de 700 policiers participaient à cette évacuation. L’opération, qui consiste à transférer les migrants vers des centres d’accueil précis, pourrait durer dix jours, selon ANA.

Plus de deux heures après le lancement de l'opération, "609 migrants avaient quitté les lieux" à bord de cars à destination de centres d'accueil près de Thessalonique, la métropole proche du nord de la Grèce, a indiqué un communiqué de la police locale.

Le camp anarchique d’Idomeni, au nord de la Grèce, a été monté après la fermeture de la route des Balkans en mars dernier entraînant le blocage de près de 14.000 migrants dans des conditions sordides.

Les autorités grecques ont mené plusieurs tentatives ces derniers mois visant à dissuader ces migrants de vider ce camp et de rejoindre des installations salubres, notamment dans les villes du nord du pays. Seuls quelques centaines de migrants ont accepté de rejoindre d'autres camps alors que d'autres ont préféré y rester espérant une réouverture des routes des Balkans.

Par ailleurs, depuis l'entrée en vigueur en avril du pacte entre Bruxelles et Ankara pour freiner l'afflux de migrants, le nombre de ceux arrivés en Grèce a baissé de près de 90 pc. Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), seules 3360 arrivées ont en effet été enregistrées le mois dernier, contre 26.971 en mars. Cela ne veut toutefois pas dire que le flux des migrants tentant de rejoindre l'Europe s'est tari: en raison de l'accord, l'Italie, qui a vu débarquer 28.600 migrants depuis le début de l'année, est redevenue la principale porte d'entrée méditerranéenne. L'an dernier, plus d'un million de migrants et réfugiés étaient arrivés dans l'Union européenne, en majorité des syriens entrés en Grèce.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger