Crise des enseignants : Faouzi Lekjaâ appelle à revaloriser les salaires


Le ministère de l’économie et des finances prend acte de l’importance du rôle des enseignants dans la construction d’une société marocaine forte. Lors de la séance de discussion du projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 à la chambre des conseillers, mercredi 06 décembre 2023, le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lejaâ, a déclaré que « le gouvernement est résolu à accroître les rémunérations des acteurs de l’éducation ».

Durant ses échanges avec les députés de la chambre des conseillers, Faouzi Lekjaâ a annoncé que « malgré les circonstances difficiles et exceptionnelles, l’amélioration des revenus des enseignants demeure une priorité », mettant en avant leur rôle essentiel « dans la construction sociale stratégique planifiée et dirigée par le Roi Mohammed VI ».

M. Lekjaâ a mis l’accent sur "la conscience du gouvernement et son engagement à œuvrer pour assurer la dignité des travailleurs de l’éducation", soulignant sa "conviction de cet investissement pour les générations à venir".

Le ministre délégué chargé du budget a précisé que le gouvernement, "conscient du rôle central de la classe moyenne dans la construction des sociétés modernes", a inclus dans le projet de loi de finances 2024 des mesures de soutien au logement et des solutions aux difficultés de rémunération qui touchent plusieurs secteurs. Le ministre a donné son accord de principe pour une augmentation des salaires dans le secteur de l’éducation.

Une réunion imminente entre le gouvernement et les syndicats de l’enseignement devrait avoir lieu, afin de tenter de mettre fin au bras de fer qui les oppose depuis plusieurs années, notamment à propos du statut unifié des enseignants et la question salariale.

Articles similaires