Crime : Israël détruit toutes les universités de Gaza


La bande de Gaza fait face à une catastrophe éducative sans précédent. L’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme a récemment révélé que les forces armées israéliennes ont systématiquement ciblé et détruit toutes les universités dans la région, afin d’anéantir les fondations de l’enseignement supérieur palestinien.

Ce bombardement intensif, débuté le 7 octobre 2023, a non seulement entraîné la perte tragique de vies humaines, avec le meurtre de 94 professeurs universitaires palestiniens, mais a également marqué la fin de toutes les institutions universitaires de la bande de Gaza. Des centaines d’enseignants et de milliers d’étudiants ont également été victimes de ces attaques.

Les premières données fournies par l’Euro- Med Monitor suggèrent que ces frappes n’avaient aucune justification claire et ont visé spécifiquement des personnalités universitaires, scientifiques et intellectuelles. En outre, de nombreux universitaires ont été tués lors de raids aériens ciblant leurs résidences, souvent sans avertissement. La destruction méthodique des universités a commencé par des attaques sur les bâtiments des universités «Islamique» et «Al- Azhar», avant de s’étendre à l’ensemble du paysage universitaire. L’Université Al-Isra, par exemple, a été complètement démolie après sa conversion en caserne militaire et en centre de détention temporaire.

Ces attaques ont également eu des répercussions dévastatrices sur le système éducatif dans son ensemble, avec la destruction de 281 écoles publiques et 65 écoles affiliées à l’UNRWA, et des dommages infligés à 90 % des bâtiments scolaires publics. L’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme a souligné que cette destruction délibérée de biens culturels et éducatifs fait partie d’une politique plus large visant à rendre la bande de Gaza inhabitable, privant ainsi sa population des services et nécessités fondamentaux de la vie.

Articles similaires