La création d’entreprises souffre de la pandémie

Saad eddine El Othmani dresse le bilan 2020 des centres régionaux d'investissement

Au cours de l’année écoulée, les CRI ont traité 20.467 demandes de création d’entreprises, en baisse de 21% par rapport à l’année 2019, qui avait connu la création de 26.046 entreprises.

En dressant un bilan détaillé des centres régionaux d’investissement (CRI), un an après leur réforme, Saâd Eddine El Othmani, n’a pas manqué d’affirmer , le lundi 7 juin 2021, lors de la séance de politique générale à la Chambre des représentants, qu’en 2020, l’État a consacré 300 millions de dirhams aux CRI, contre 250 millions de dirhams en 2019. Selon le chef de gouvernement, le taux d’engagement de l’exécution du budget d’investissement a atteint 36%, contre 60% pour le budget de gestion.

Au cours de l’année écoulée, les CRI ont traité, dit-il, 20.467 demandes de création d’entreprises, en baisse de 21% par rapport à l’année 2019 qui avait connu la création de 26.046 entreprises à travers les CRI. Une baisse justifiée par la crise sanitaire liée au coronavirus.

Crise sanitaire
Sur 3.361 dossiers déposés au guichet unique des CRI (contre 2.259 en 2019), 2.588 ont reçu une décision, dont ont été 1.499 adoptés (contre 1.207 en 2019), soit une hausse de 24%. Le délai moyen d’étude des dossiers est estimé à 20 jours, contre 120 jours en 2019.

Par ailleurs, le volume d’investissement a connu une hausse de 154% durant la même année, passant de 59,7 milliards de dirhams en 2019 à 151,8 milliards de dirhams. Le nombre de postes d’emploi prévus s’est apprécié, lui, de 64%, en passant de 93.156 en 2019 à 152.378 au titre des projets approuvés en 2020.

Le secteur de l’industrie représente 30% des projets approuvés, suivi des services (20%), du tourisme (19%), de l’énergie et des mines (17%) et du BTP (9%).

Dans l’attente de l’activation de la loi relative à la création électronique des entreprises, les délais de création à travers le guichet unique des CRI varient entre 8,6 et 1,5 jour. En matière de ressources humaines, le développement des CRI, selon l’étude réalisée à ce sujet, requiert le recrutement de 500 nouveaux employés dans les cinq prochaines années.

En 2020, le nombre ne dépassait pas 255 personnes. Nombre qui serait largement insuffisant pour faire face à la satisfaction des demandes de création d’entreprises, une fois la crise sanitaire surmontée.