Covid-19 : De nouvelles mesures restrictives sur fond d’inquiétudes

La situation épidémiologique s’aggrave

Le ministère de la Santé a fait état d'une «augmentation notable» de 91% des cas positifs durant la période du 6 au 19 juillet 2021, confirmant que le Maroc entame une nouvelle étape de propagation du virus.


C’est à partir d’aujourd’hui, vendredi 23 juillet 2021 à 23h, que les nouvelles mesures restrictives annoncées par le gouvernement le 19 juillet 2021, entreront en vigueur. Ces mesures préventives ont été décidées suite à l’augmentation considérable des cas de contamination et de décès ces deux dernières semaines. En effet, 19 cas de décès ont été enregistrés durant la seule journée du 21 juillet 2021, portant le nombre total à 9.517 cas de décès depuis le début de la pandémie du Covid-19. La courbe des contaminations qui est montée ces deux dernières semaines risque de repartir en flèche ces prochains jours à cause de l’Aïd Al Adha et des vacances estivales. Une période où les déplacements sont beaucoup plus importants.

D’ailleurs, les autorités de la ville de Casablanca viennent de mener une large opération de désinfection au niveau de la gare routière de Oulad Ziane afin de lutter contre la propagation du virus du Covid-19. Cette gare avait rouvert ses portes le lundi 5 juillet 2021, soit près de deux semaines avant la célébration de Aïd Al Adha, afin de permettre aux Marocains de se déplacer dans de meilleures conditions.

Concernant la situation épidémiologique au Maroc, le nombre de cas positifs au Covid-19 a significativement augmenté ces deux dernières semaines, avait rappelé le mardi 20 juillet 2021, le ministère de la Santé dans son bilan bimensuel, précisant que cette augmentation a concerné toutes les régions du pays sans exception. Le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, qui présentait ce bilan à Rabat, a fait état d'une «augmentation notable» de 91% des cas positifs durant la période du 6 au 19 juillet 2021, confirmant que le Maroc entame une nouvelle étape de propagation du virus. A cet effet, le taux de positivité est passé de 4,56% à 10,7%. Cette tendance à la hausse a principalement concerné la région de Casablanca-Settat (21,3%).

En outre, le taux de reproduction de la Covid-19 (Ro) s’est aggravé à 1,45 au niveau national durant les deux dernières semaines, a averti le responsable, notant qu’il «se situe loin de l’objectif qui est de 0,7 fixé dans le cadre du plan national de veille et de lutte contre la Covid-19». Les cas actifs se sont élevés à 15.253, contre 5.535 deux semaines auparavant (+175%), a-t-il poursuivi, mettant en relief l’augmentation inquiétante des cas critiques ces deux dernières semaines.

En effet, les nouvelles contaminations graves sont passées de 236 à 413 lundi 19 juillet 2021, soit une augmentation de 75%. Ce qui inquiète, en effet, les autorités sanitaires du pays, c’est cette augmentation des cas critiques et des décès. Aujourd’hui, les cas admis aux services de soins intensifs, de réanimation et aux urgences, frôlent les 500. Un nombre en constante augmentation ces derniers jours. Il faut savoir que la grande majorité de ces cas est constituée de personnes âgées et/ou atteintes de maladies chroniques et qui avaient refusé de se faire vacciner au début de la campagne de vaccination nationale.
«Malheureusement, ces personnes ne se sont pas fait vacciner pour de multiples raisons, dont le choix du type de vaccins. D'autres citoyens ne se sont pas fait vacciner parce qu'ils étaient réticents à l'opération et attendaient de constater les résultats de la vaccination massive. La vaccination constitue une chance de protection que de nombreux citoyens ont malheureusement raté», a déclaré le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, le 21 juillet 2021.

Aggravation de la situation épidémiologique, saison estivale, Aïd Al Adha, augmentation de la mobilité des Marocains et propagation du variant Delta au Maroc, autant d’éléments qui ont poussé les autorités à serrer la vis à partir du vendredi 23 juillet 2021 à 23h. Rappelons que les nouvelles mesures préventives portent sur l'interdiction des déplacements nocturnes à travers tout le pays de 23h à 04h30, à l'exception des personnes exerçant dans les secteurs et activités vitaux et essentiels et celles représentant des cas médicaux urgents. En outre, les déplacements entre les préfectures et provinces sont conditionnés à la présentation du passeport vaccinal ou d'une autorisation administrative de déplacement délivrée par les autorités territoriales compétentes, en plus de l'interdiction des fêtes et mariages, ainsi que des obsèques, avec un maximum de 10 personnes lors des cérémonies d'enterrement. Ces mesures concernent également le respect d'un maximum de 50% de la capacité d'accueil dans les cafés et restaurants, les transports publics et les piscines publiques, alors que les rassemblements et les activités dans les espaces ouverts ne doivent pas dépasser 50 personnes, avec l'obligation de disposer d’une autorisation délivrée par les autorités locales en cas de dépassement de ce nombre. Mohamed Amine Hafidi