Covid-19 : Le Maroc suspend ses vols avec la France à partir de ce 28 novembre

Si vous aviez prévu de vous rendre en France ces prochains jours, alors il va falloir reporter ou annuler vos réservations. Le Maroc annonce la suspension des vols à destination et en provenance de Paris à partir du 28 novembre 2021 à 23h59.

Une suspension qui serait motivée par la hausse des contaminations liées au Covid-19 en France. «Cette décision intervient afin de préserver les acquis du Maroc en matière de gestion de la pandémie de la Covid-19, et pour faire face à la dégradation de la situation sanitaire dans certains pays du voisinage européen», indique un communiqué du Comité interministériel chargé du suivi de la situation épidémiologique.

Ces dernières semaines, le Covid-19 a pris un nouveau souffle en France, qui avait atteint 32.591 nouvelles contaminations le 24 novembre 2021, loin des 6.603 cas dénombrés le 24 octobre. Soit cinq fois plus de cas en un mois.

Plus de 118.000 décès ont été aussi dénombrés. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé jeudi 25 novembre la troisième dose de vaccin pour tous les adultes cinq mois après la dernière injection, le raccourcissement de la validité des tests PCR à 24h.

Le port du masque est également exigé dans les lieux recevant du public, même aux visiteurs détenant le pass sanitaire. La France rejoint la liste des pays avec lesquels le Maroc avait déjà suspendu ses liaisons aériennes, en l’occurrence le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Russie et les Pays-Bas. Des pays où sévit également le célèbre virus. Si cette fermeture de l’espace aérien peut être compréhensible dans une certaine mesure, elle n’en demeure pas moins une mauvaise nouvelle pour les professionnels du tourisme déjà lourdement impactés par les nombreuses annulations et réservations de touristes étrangers.

Surtout avec un grand pays émetteur, à la veille des vacances de fin d’année. Le timing de cette annonce qui intervient juste soixante-douze heures avant l’entrée en vigueur de cette mesure pose problème. Une attitude qui va sûrement soulever des critiques contre le gouvernement Akhannouch, qui reprend visiblement les habitudes de son prédécesseur qui était adepte de déclarations de dernière minute dans la stratégie de lutte contre la pandémie.

Il aurait été plus judicieux de faire ladite annonce au moins une semaine avant, pour avertir à temps les voyageurs marocains et français et leur permettre de prendre toutes les dispositions nécessaires