CGAM Hssabe 970X250

Covid 19 : La situation épidémiologique au Maroc s'inscrit dans une tendance baissière

La pandémie continue de sévir au Maroc mais elle fait moins de victimes: 108 nouveaux cas de contaminations, 633 personnes guéries et 5 décès en 24 heures. C’est le bilan de la situation épidémiologique au Maroc au lundi 22 février 2021, qui porte le total des cas positifs à 481.263 depuis le premier cas signalé le 2 mars 2020. La veille, le dimanche 21 février, le Maroc a enregistré 207 nouveaux cas d’infection au coronavirus, 621 rémissions supplémentaires, et 6 nouveaux morts. La tendance baissière est constatée depuis déjà quelques jours voire quelques semaines notamment en ce qui concerne la mortalité et les cas d’infection nouveaux.

Cette baisse a-t-elle un lien avec le nombre de tests effectués? Il semble que ce soit le cas. En effet, le nombre des nouveaux tests réalisés dans la journée du 22 février est de 4.890, portant le nombre total des tests à 5.111.873 depuis le début de la pandémie. Rien à voir avec les 30.000 ou les 25.000 tests par jour qui ont été relevés depuis en septembre, octobre et novembre 2020.

La cadence ralentit et plusieurs motifs sont avancés pour l’expliquer. Principalement, on a dit que les Marocains retardent la décision de se faire tester jusqu’à ce que les signes de leur contamination deviennent patents ou que leur état de santé se dégrade, ce qui nécessite leur admission en réanimation. La raison est simple. Elle est économique.

Le test coûte généralement 700 dirhams. Les promesses faites par le ministre de la Santé de revoir à la baisse les prix du test proposés par les laboratoires privés accrédités n’ont pas été tenues à ce jour. Toute la crainte est que la dégringolade des chiffres de la situation épidémiologique encourage un relâchement par rapport aux mesures de prévention sanitaire recommandées pour éviter la propagation du virus. La vigilance s’impose surtout avec la détection de 24 cas du nouveau variant anglais au Maroc, connu pour être plus contagieux