Covid-19 : une seule dose du vaccin Astrazeneca réduirait les risques d'hospitalisation

C’est ce que révèlent les premières études sur la campagne de vaccination massive de la Grande-Bretagne publiées mardi 23 février 2021 par l’Institut Usher de l’université d’Edimbourg (Ecosse). Les chercheurs ont constaté qu’une dose du vaccin AstraZeneca/ Oxford et celui de Pfizer avaient réduit les risques d’hospitalisation respectivement de 85% et 94% quatre semaines après l’inoculation.

Mieux, ils ont observé une diminution de 81% de ce risque chez les personnes âgées de 80 ans et plus, au cours de la quatrième semaine, en combinant les résultats de ces deux vaccins. Toutefois, ces scientifiques estiment que des preuves supplémentaires sont nécessaires pour établir définitivement si la protection offerte par une dose unique était susceptible de diminuer et à quelle vitesse.

«Nous devons maintenant comprendre la durée de cette protection pour une dose du vaccin», a indiqué Arne Akbar, professeur à l’University College de Londres et président de la British Society for Immunology. Résultats tout de même rassurants pour le Maroc, qui a déjà reçu 6 millions de doses d’AstaZeneca pour sa campagne de vaccination.