Le Covid-19, cet accélérateur

"Dans la vie il n’y a pas de solutions ; il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent". Antoine de Saint-Exupéry.

En cette année 2021, nous continuons de faire l’expérience collective de cette période inédite de pandémie mondiale. Cette situation de crise sanitaire nous apprend que la transformation du vivant n’est plus une exception. Notre rapport au monde s’inscrit dans une trajectoire de changement en profondeur. Tout nous invite à la réflexion et à la sensation du monde, comme un univers complexe qui confronte l’individu à la permanence du changement. Ce qui nous incite, plus que jamais, à développer une conscience collective d’acceptation d’une nouvelle normalité, pour accueillir l’incertitude, avec le plus d’intelligence adaptative possible;

Face à un environnement en constante évolution, tout autant les pays, que les entreprises et les individus, doivent démontrer non seulement une résilience opérationnelle mais aussi des capacités à s’adapter de manière agile et collaborative. Certes, la pandémie du coronavirus est venue perturber le quotidien de tout un chacun de nous, comme elle est venue perturber les efforts de développement engagé par notre pays suite à ses effets directs sur l’ensemble de l’économie et de la société. Néanmoins, la pandémie s’avère être aussi un accélérateur de réformes et permettrait au pays de rattraper son retard sur plusieurs domaines, en profitant de ce moment de crise pour revoir ses cartes.

Ainsi, le méga plan royal de généralisation de la couverture sociale à tous les Marocains ne serait en effet peut être pas lancé s’il n’y avait pas eu la Covid-19. Idem dans l’industrie où l’on compte désormais sur le changement dans les chaînes mondiales d’approvisionnement et les mouvements de relocalisation pour attirer plus d’IDE vers le Maroc…

Par ailleurs, s’il y a un élément positif qui est ressorti de cette crise du coronavirus c’est bien le puissant coup d’accélérateur qu’elle a donné à l’innovation. Et l’une des rares certitudes à en avoir émergé est le fait que la crise sanitaire la plus grave depuis une génération ne peut être surmontée sans innovation ni sans collaboration entre gouvernements, organisations mondiales, scientifiques, entreprises, startups, société civile et individus. En effet, les nations du monde entier se sont vite rendu compte que l’innovation était plus que jamais nécessaire pour anticiper les changements et accroitre la résilience face à une réalité incertaine.

Aussi, il a été clairement démontré, au cours des précédents mois, que la crise en cours et ses impacts ont grandement favorisé l’éclosion dans le monde d’une multitude de solutions innovantes basées, notamment, sur les technologies et les données. Des solutions portant principalement sur les domaines de l’éducation et de la santé, mais aussi sur les secteurs de l’industrie et du commerce, en passant par l’agriculture, la logistique et la sécurité, sans oublier les solutions facilitant l’accès aux différents services administratifs à travers la dématérialisation.

Notre pays n’a pas non plus échappé à cette dynamique et a également misé sur l’innovation, la résilience et la collaboration pour faire face à la crise et ses impacts économiques et sociaux.