Covid-19 : 5760 Marocains bloqués à l'étranger rapatriés

Quelques 5760 Marocains bloqués à l’étranger après la fermeture, le 29 novembre 2021, des frontières du Maroc, ont été rapatriés grâce aux vols spéciaux  depuis les Émirats Arabes Unis, le Portugal et la Turquie du 15 au 22 décembre. Le chiffre a été révélé, lundi 27 décembre, par le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors de la séance des questions orales à la chambre des Représentants.

« Le choix de ces pays a été dicté par le fait qu’ils nous permettent de couvrir les quatre coins du monde et ainsi permettre de rapatrier les Marocains quel que soit le pays de provenance », a expliqué le porte-parole du gouvernement.

L’opération a permis de rapatrier 1.000 à 1.500 personnes par jour, selon des critères “bien déterminés” mais avec une certaine “agilité” et un “esprit de citoyenneté” pour étudier les différentes demandes des citoyens, a précisé Mustapha Baitas, ajoutant que les citoyens bloqués ont fait preuve d’un “grand sens de la responsabilité et du civisme dans le respect des procédures”.

Le porte-parole a par ailleurs affirmé que les vols de rapatriement de ces 5760 personnes se sont déroulés dans le “respect” du protocole sanitaire, à savoir la présentation d’un test PCR négatif effectué dans les 48 heures qui précèdent le voyage et l’obligation de l’isolement sanitaire durant 7 jours dans un établissement hôtelier dédié à la charge du gouvernement marocain. Ces personnes effectuent un test PCR chaque 48 heures durant toute la période de la quarantaine. Les services sanitaires prenaient également en charge toute personne qui reçoit un test PCR positif, que ce soit au sein même de l’établissement hôtelier ou dans un centre de santé.

Les rapatriés ont été répartis sur les établissements hôteliers désignés à cet effet dans les villes d’Agadir (1.937 bénéficiaires), Marrakech (1.550), Casablanca (935), Fès (669) et Tanger (669 ), a précisé Mustapha Baitas, indiquant certains rapatriés ont déjà fini la période d’isolement sanitaire à l’hôtel.

Selon la même source, “d’importants efforts” ont été déployés pour les rendre les prix des billets à la portée des voyageurs malgré que des vols de rapatriement ont été programmés avec une faible capacité, ne dépassant pas des fois 25 à 30%. 

 

Covid-19 : Le gouvernement interdit toutes les célébrations du Nouvel An

Le gouvernement a annoncé, lundi 20 décembre dans un communiqué, une série de mesures qui seront appliquées la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, en vue de lutter contre la propagation

Lire la suite