Course folle au vaccin

L'obligation du pass sanitaire provoque une affluence record dans les centres de vaccination

Forcés de détenir le pass sanitaire obligatoire, des milliers de Marocains ont pris d’assaut les centres de vaccination. Même les plus réticents ne restent pas indifférents à la décision des autorités, qui sera effective dès le 21 octobre.

Des bâtiments débordés, des longues files d’attente et des organisateurs dépassés par la foule. Sans grande surprise, les centres de vaccination ont connu une affluence record, jeudi 21 octobre 2021. Date à partir de laquelle la pass vaccinal devient obligatoire dans les espaces publics tels que les cafés, les restaurants, les hôtels, les administrations publiques, les transports en commun, mais également pour pouvoir se déplacer sur le territoire national.

A Casablanca, Tanger, Rabat, Salé et tant d’autres grandes villes du Royaume, les centres de vaccination en été pris d’assaut par des milliers de personnes désirant recevoir leur première dose du vaccin. Leur principal objectif, obtenir le pass vaccinal sans lequel ils risquent de voir leurs activités quotidiennes fortement entravées, voire gelées. Un constat qui est très fortement appuyé par les chiffres. Ce 21 octobre, près de 107.000 premières doses ont été administrées, contre près de 26.600 et 14.400 uniquement les 20 et 19 octobre respectivement.

Des chiffres de cette ampleur n’ont plus été atteints depuis quelques semaines maintenant, alors que le ministère de Santé mettait en garde contre le ralentissement de la campagne de vaccination. Même son de cloche pour la deuxième dose: plus de 114.300 l’ont reçue le 21 octobre, contre seulement à peu près 28.000 personnes la veille, et presque 20.000 le jour d’avant. Quant à la troisième dose, plus de 66.700 personnes en ont bénéficié le jour de l’application de l’obligation du pass sanitaire, soit plus de quatre fois plus que le 20 octobre.

Des chiffres records
Une situation que beaucoup imputent, en grande partie, au délai «trop court» entre l’annonce par les autorités marocaines, le 18 octobre, de l’instauration du pass sanitaire obligatoire, et son entrée en vigueur moins de 72 heures plus tard.

Toutefois, il est désormais possible de récupérer le pass sanitaire dès la première dose. Auparavant, il fallait absolument être «complètement» vacciné, c’est-à-dire avoir reçu deux doses pour pouvoir obtenir le sésame. Il faut rappeler que les instances sanitaires précisent que le vaccin n’atteint son efficacité optimale qu’environ deux semaine après l’administration de la deuxième dose.