La Cour internationale de justice ordonne à Israël d’assurer une aide humanitaire « de toute urgence » à Gaza


La Cour internationale de justice (CIJ)


La Cour internationale de justice (CIJ) a ordonné à Israël, ce jeudi 28 mars 2024, d’assurer « une aide humanitaire de toute urgence » à Gaza.

« Israël doit, conformément aux obligations lui incombant au titre de la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide », « veiller sans délai » à ce que soit assurée « sans restriction et à grande échelle, la fourniture par toutes les parties intéressées des services de base et de l’aide humanitaire requis de toute urgence » à Gaza, a déclaré la Cour internationale de justice (CIJ), dans une ordonnance publiée sur son site.

L’aide aux Palestiniens de Gaza doit se faire « en accroissant la capacité et le nombre des points de passage terrestres et en maintenant ceux-ci ouverts aussi longtemps que nécessaire », ajoute la plus haute juridiction de l’ONU.

L'Afrique du Sud, à l'origine d'une nouvelle requête déposée le 6 mars 2024 sur le bureau des juges de la Cour internationale de Justice (CIJ), qui dénonce la famine organisée par Israel dans la ville de Gaza, a salué jeudi 28 mars la décision en la jugeant « importante ».

« Le fait que la mort de Palestiniens n’est pas uniquement causée par des bombardements et des attaques terrestres, mais aussi par la maladie et la famine, indique un besoin de protéger le droit à l’existence de ce groupe », a indiqué l’Afrique du Sud dans un communiqué.

Les ordonnances de la CIJ, qui arbitre les litiges entre États, sont contraignantes, mais la Cour n'a en pratique pas les moyens de les faire appliquer. Elle a, à titre d'exemple, ordonné à la Russie de stopper son invasion en Ukraine, en vain.

Articles similaires