LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS DANS LES PRISONS

LES RÈGLES D'OR DE L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE

La population carcérale est potentiellement vue comme une poudrière pour la propagation du Coronavirus. Une population dont il faut s’occuper au plus vite pour éviter toute contamination. Dans ce sens, l’administration pénitentiaire a annoncé, après le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire, une série de mesures plutôt préventives qui visent à protéger la santé des détenus et celle aussi de leurs familles. Parmi elles, la fréquence des visites familiales a été fixée à une fois par mois. Avec la désignation d’un visiteur unique par détenu. Autre mesure importante : les nouveaux détenus sont isolés pendant 14 jours avant qu’une cellule ne leur soit attribuée. Pour sa part, le personnel carcéral est équipé de masques de protection et doit éviter tout contact pendant les visites familiales.

Aussitôt annoncées, ces mesures paraissent aux yeux de nombreuses associations de défense des droits des prisonniers comme très insuffisantes pour gérer une situation aussi complexe et difficile à savoir la limitation de la propagation du virus. L’observatoire marocain des prisons recommande ainsi à l’administration pénitentiaire de mettre à disposition des détenus les produits désinfectants et d’hygiène recommandés, de réduire le nombre des détenus par cellule et de veiller à la désinfection quotidienne des locaux. L’observatoire, actuellement présidé par Abdellatif Reffouh, appelle également à la mise en oeuvre de mesures urgentes comme la libération avant expiration de leurs peines des détenus censés sortir courant mars 2020.

Il préconise aussi de libérer les mineurs en attente de leurs procès et les personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que les prisonniers d’opinion et les militants pacifiques pour diminuer la densité carcérale. Il faut savoir que la population carcérale est évaluée, selon les derniers chiffres officiels, à plus de 85 000 détenus. Les mêmes recommandations sont proposées par d’autres associations comme l’Association marocaine des droits de l’homme. Mot d’ordre : éviter que les prisons deviennent des foyers de propagation du virus.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger