Coronavirus: Interview de Latifa Laaboudi, pneumologue à Casablanca

"Si un cas de Coronavirus se manifeste, la vigilance doit passer à un degré supérieur"

Docteur Latifa Laaboudi explique que tant qu’il n’y a pas de cas détecté chez nous, le dispositif de la prévention mis en place par le ministère de la santé est bon.

Y a-t-il des risques que le Coronavirus soit introduit au Maroc?
Par rapport au mouvement de la population, il y a forcément des risques concernant toutes les maladies, y compris le Coronavirus. Mais, pour le moment, on n’a encore détecté aucun cas dans notre pays.

Comment le Coronavirus se transmet-il entre les humains?
Ce virus se transmet comme toute infection respiratoire. Comme, par exemple, ce qu’on appelle la grippe. Ça se transmet par voie aérienne. Et, par conséquent, la propagation du virus se réalise avec la toux, les éternuements, la respiration et le contact physique proche et dans une collectivité dense et rapprochée. D’où l’importance de la prévention. Il faut prendre des dispositions vis-à-vis de certaines populations à risques comme celles qui viennent de Chine. Il faut se tenir à distance de ces populations et se laver les mains régulièrement.

Les étudiants marocains rapatriés de Chine, constituent-ils une menace pour le pays?
L’incubation de cette maladie est de 14 jours. Or, ça fait plusieurs semaines que ces étudiants ont été rapatriés et leur mise en quarantaine a permis de les contrôler et de suivre leur situation. De ce fait, il n’a y a aucun danger à craindre.

Pensez-vous que les autorités sanitaires marocaines, notamment le ministère de la Santé, ont entrepris des efforts suffisants pour empêcher l’introduction du virus?
En toute honnêteté, dans la mesure où il n’y a pas encore de cas détecté, je trouve que les autorités sanitaires ont mis en place un dispositif performant. Il y a des cellules de crise au niveau des aéroports et au niveau des frontières terrestres. Tant qu’il n’y pas de cas détecté, c’est bon. Mais si jamais un cas se manifeste, le dispositif doit changer et la vigilance doit passer à un degré supérieur.

Des informations ont circulé, ces derniers jours, sur la détection dans un hôpital à Marrakech de quelques cas de crise respiratoire aiguë. Celle-ci pourrait- elle muer vers un Coronavirus?
Toute infection respiratoire sévère, peut être assimilé au Coronavirus dans la conjoncture actuelle. Et ce, jusqu’à preuve du contraire. Le personnel médical doit être extrêmement vigilant par rapport à des cas d’infection respiratoire aiguë. C’est la période de ce genre d’infections.

Pensez-vous que le Coronavirus disparaitra avec la fin de l’hiver?
En principe, comme ce qui s’est passé l’année dernière chez nous avec le virus H1N1. Il a disparu au bout de quelques semaines avec la fin de l’hiver. Cette saison est connue pour abriter le pic des infections virales. Mais, concernant le Coronavirus, il n’est pas encore prouvé qu’il y ait une accalmie dans la propagation du virus.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger