Coronavirus : Casablanca, la bombe à retardement !

Le compteur des cas confirmés de coronavirus continue de grimper dans la région de Casablanca-Settat pour enregistrer un total de 332 contaminations avérées, au 7 avril 2020. 24 heures plus tôt, la ville comptait seulement 295. L’évolution des cas de personnes infectées par le coronavirus dans cette région fait peur. Sur 1.141 cas dans le Royaume, la seule région de Casablanca-Settat accapare plus de 34%. Ce qui pousse à dire que le dispositif de sécurité à Casablanca doit être impérieusement renforcé et les forces de l’ordre sont appelées à faire montre de plus de fermeté.

En dépit du contrôle, le nombre des récalcitrants augmente, notamment dans les quartiers populaires où l’on a l’impression dans la journée que rien ne perturbe le cours normal de la vie des habitants. Rien ne montre que le pays est en mode confinement. C’est d’ailleurs là où les forces de l’ordre appréhendent le plus d’individus pour non-respect des consignes. Dans les marchés improvisés comme au marché aux puces de Derb Ghalef, les vendeurs ambulants et les magasins des gadgets électroniques attirent toujours les foules. Les gens ne prennent même pas les précautions qui s’imposent. Ils continuent de se serrer devant les commerces et de se regrouper autour des vendeurs ambulants. Il est urgent que MM. Laftit et Hammouchi adoptent un plan spécialement pour la ville. L’heure est à la sévérité dans l’application des dispositions du décret-loi 2.20.292 relatif à l’état d’urgence sanitaire.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger