COP21 : Vers un premier accord universel sur le climat

COP21 Hollande Fabius


Un projet d'accord visant à limiter le réchauffement climatique a été finalisé dans la nuit de vendredi à samedi et a été présenté aux délégués des 195 pays de la conférence des Nations unies sur le climat (COP 21). Pour le président français François Hollande, il s'agit du "premier accord universel" de l'histoire des négociations climatiques.


S'exprimant lors d'une séance plénière de la conférence,  Hollande a exhorté les Etats-parties à conclure leurs efforts par l'adoption de cet accord, estimant qu'il s'agit d'un texte "universel, contraignant et différencié". "L'accord ne sera parfait pour personne si chacun le lit à la lumière de ses seuls intérêts, mais il sera un succès pour tous, car ce qui nous réunit c'est la planète", a ajouté le chef de l'Etat français, appelant à faire du 12 décembre "une grande date pour l'humanité".


Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a lui aussi mis l'accent sur l'importance d'adopter cet accord, notant que les intérêts nationaux "seront beaucoup mieux servis s'ils tiennent compte de l'intérêt du monde". Le ministre français des Affaires étrangères, président de la COP21, Laurent Fabius, avait indiqué, en ouverture de cette plénière, que le projet d'accord de Paris a pour objectif de limiter le réchauffement climatique "bien en deçà" de à 2 C.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger