BP swipe-970x250

COP 27 : Présentation de l'expérience marocaine dans le domaine de l'efficacité énergétique dans les mosquées


L’expérience marocaine dans le domaine de l'efficacité énergétique dans les mosquées a été exposée lors d’une rencontre organisée dans le cadre de la 27è Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27), tenue du 6 au 18 novembre à Charm El-Sheikh. Khadija Zahidi, chef du service équipement au sein du ministère des Habous et des Affaires islamiques, a indiqué que le programme de l’efficacité énergétique dans les mosquées du Royaume s’inscrit dans le cadre d'une vision nationale puisée du discours prononcé en 2009 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion de la Fête du Trône, dans lequel le Souverain a appelé à l'élaboration de la Charte Nationale de l'Environnement et du Développement Durable.

«Ce programme s'inscrit dans le cadre du deuxième axe du ministère, dont l’objectif est d’assurer les conditions optimales de confort, de sûreté et de sécurité dans les lieux cultuels et culturels, ainsi que d’assurer un service adéquat à l’ensemble des usagers», a expliqué la responsable.

Le ministère a conclu des partenariats avec les principales institutions du secteur de l'énergie dans le Royaume, notamment le ministère de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement, la Société d'investissement énergétique (SIE) et l'Agence marocaine pour l'efficacité énergétique (AMEE), pour mettre en œuvre les différents projets inclus dans ce programme.


Une étude préliminaire a été réalisée, axée sur l'analyse du bilan énergétique dans les mosquées, dont les résultats ont montré que la consommation énergétique quotidienne au sein d'une mosquée varie entre 2 et 110 kilowatts par jour, portant la consommation quotidienne totale dans toutes les mosquées (plus de 52.000) à 320 mégawatts par jour, soit 115.000 mégawatts par an.

Le programme vise à réaliser une économie d'énergie de 40%, ce qui permettra facilement d'économiser 12 kilowatts par jour, soit 46.000 mégawatts annuellement, ce qui représente l’équivalent de 78 millions de dirhams par an. Cela permettra également d'éviter l’émission de 24 mille tonnes de dioxyde de carbone dans l'air.

Le programme comprend deux volets principaux, dont le premier est lié à un investissement portant sur la migration vers la technologie LED pour l’éclairage des mosquées, l’exploitation de l'énergie solaire dans le chauffage d’eau, ainsi que l’installation des plaques photovoltaïques permettant la conversion de l'énergie solaire en énergie électrique.

Articles similaires