Au Conseil de sécurité, les Etats-Unis bloquent l’adhésion de la Palestine à l’ONU


Conseil de sécurité de l'ONU


L’adhésion pleine et entière de la Palestine aux Nations unies (ONU) a été entravée. Les Etats-Unis ont recouru, jeudi 18 avril 2024, à leur droit de veto, pour bloquer la demande d’intégration des Palestiniens à l’organisation internationale.

Pour l'heure, la Palestine se contente du statut inférieur d’« Etat non membre observateur » à l'ONU. Ce statut lui permet de participer à toutes les procédures de l'organisation, à l'exception du vote sur les projets de résolution et de décisions dans ses principaux organes et institutions, du Conseil de sécurité à l'Assemblée générale et les six commissions principales. 

La position des Etats-Unis a immédiatement fait l'objet d'une dénonciation de la part de l’Autorité palestinienne. « Cette politique américaine agressive envers la Palestine, son peuple et ses droits légitimes représente une agression flagrante contre le droit international et un encouragement à la poursuite de la guerre génocidaire contre notre peuple (…) qui poussent encore davantage la région [moyen-orientale] au bord du gouffre », a déclaré le bureau du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dans un communiqué.

L’admission d’un Etat à l’ONU doit recevoir une recommandation positive du Conseil (au moins 9 voix sur 15 en faveur, sans veto d’un membre permanent), puis approuvée par l’Assemblée générale, à la majorité des deux tiers. Le projet de résolution a recueilli douze votes pour, un contre et deux abstentions (Royaume-Uni et Suisse).

Le gouvernement israélien s’oppose à la solution à deux Etats, défendue par la majorité de la communauté internationale, y compris les Etats-Unis. Selon le décompte de l’Autorité palestinienne,137 Etats membres de l'ONU sur 193 reconnaissent de manière unilatérale un Etat Palestinien.

Articles similaires