Le conseil supérieur des Oulémas dénonce vigoureusement les caricatures du Prophète Mohammed

Une atteinte à la sacralité de tous les prophètes


Mustapha Benhamza

Le Conseil considère qu’en portant atteinte au Prophète Mohammed, la position de la France est comme une offense envers tous les prophètes et un déni de leurs valeurs idéales.

Il fallait s’y attendre. Moins de 24 heures après la diffusion par le ministère des affaires étrangères d’un communiqué condamnant la persistance de la France à maintenir la publication des caricatures du Prophète Mohammed, le Conseil supérieur des Oulémas est sorti, à son tour, de son mutisme pour rejeter et dénoncer toute forme d’atteinte à la sacralité des religions, à leur tête les prophètes qui ont transmis à l’humanité toute entière les valeurs d’amour, de fraternité et de solidarité entre les gens.

«En s’inspirant des valeurs transmises par ces prophètes à l’humanité toute entière, sans distinction aucune entre eux, les sages parmi les politiques et les scientifiques s’élèvent aujourd’hui, à leurs côtés les milliards des disciples de ces prophètes, contre la barbarie du terrorisme et de ses crimes», indique le Conseil supérieur des Oulémas du Royaume. Il considère toute atteinte à un de ces prophètes comme étant une offense envers eux ensemble et un déni de leurs valeurs idéales, qui s’érigent contre toute forme de violence, de dépravation et de dégradation des moeurs.

Le Conseil met en garde contre les grands dangers qui peuvent résulter de l’atteinte aux sentiments des croyants. Ces derniers ne peuvent pas accepter l’utilisation de slogans de «démocratie» et de «liberté d’expression » comme prétextes d’outrage par la parole, l’image ou autres à ceux qu’ils considèrent comme sources de lumière et de sagesse, dont ont besoin la paix et la quiétude dans le monde d’aujourd’hui, ce qui nécessite la mobilisation de tous.

La liberté comme prétexte
Le président du Conseil régional des Oulémas dans la région de l’Oriental, Mustapha Benhamza, une des éminences grises dans la sphère religieuse nationale, s’est montré particulièrement choqué et scandalisé par les caricatures du Prophète. «Le Prophète Sidna Mohammed, paix et salut sur lui, est incontestablement le personnage le plus marquant dans l’histoire de l’humanité. C’est celui qui a changé le cours de l’histoire.

Toute cette haine et ces attaques manifestées contre lui en Occident s’expliquent par la position privilégiée qu’il occupe dans l’Islam et dans le coeur des musulmans», explique-t-il. Mais pour ne pas interférer avec le politique, une note du Conseil des Oulémas a été diffusée aux imams et autres prêcheurs pour qu’ils se limitent à la seule condamnation de la publication des caricatures. Une manière probablement de les dissuader d’appeler au boycott des produits français comme cela a été fait sur les réseaux sociaux.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger