Conseil national de la presse : La création de la commission provisoire désormais officielle


Actée juridiquement le 7 septembre 2023, date de la publication de la loi 15.23 dans le bulletin officiel, la création de la commission provisoire du Conseil national de la presse (CNP) a enfin été rendue publique par le gouvernement. L’article 2 de ce texte de loi stipule que le mandat de cette commission provisoire est d’une durée de deux ans et qu’il prend fin dès l’entrée en fonction des nouveaux membres élus.

La commission provisoire exécutera les tâches qui lui sont assignées, à savoir évaluer globalement la situation actuelle du secteur de la presse et de l’édition et proposer des mesures visant à soutenir ses fondements organisationnels dans un délai de neuf mois à compter de la date de nomination des membres de la commission; renforcer les liens de coopération et d’action commune entre les composantes du corps journalistique et du secteur de l’édition et préparer les élections des nouveaux membres.

La commission est composée, outre le président, du vice-président sortant en sa qualité de vice-président de la commission, du président sortant de la commission de déontologie de la profession et des affaires disciplinaires, du président sortant de la commission de la carte de presse professionnelle, d’un juge désigné par le président-délégué du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), d’un représentant du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), désigné par son président du conseil, ainsi que de trois membres reconnus pour leurs expertises et compétences  dans le domaine du journalisme, de l’édition et des médias, désignés par le chef du gouvernement.

Pour l’heure, la commission provisoire du CNP attend la désignation par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, des trois nouveaux membres avant d’entrer en fonction.

Articles similaires