Conférence à rabat sur le désarmement nucléaire

Conference-Rabat-desarmement-nucleaire

Face à des risques nucléaires accrus, une approche multilatérale, adossée à une véritable confiance interétatique, sont, plus que jamais, de rigueur pour amener les pays réticents à ratifier le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE) et, par conséquent, hâter son entrée en vigueur, a plaidé, lundi à Rabat, le secrétaire exécutif de l'Organisation du TICE, Lassina Zerbo.

Animant une conférence devant des étudiants de l'Académie marocaine des études diplomatiques, M. Zerbo a ajouté que "plus qu'en toute autre circonstance, le monde entier est invité à prioriser une démarche multilatérale rigoureuse faisant valoir une véritable confiance interétatique, afin de faire ratifier le TICE par les pays réticents, en vue de son entrée en vigueur.

Au total, 183 pays ont signé le TICE mais son entrée en vigueur reste suspendue à sa ratification par 44 pays bien déterminés, dont huit rechignent encore à sauter le pas, s'est lamenté M. Zerbo, ajoutant que pour relever ce "défi salvateur", il convient de renforcer la confiance entre les Etats et de dissiper la "suspicion qu'inspire les velléités des uns et des autres".

Dans cette optique, l'OTICE, a fait savoir son secrétaire exécutif, agit selon deux niveaux d'intervention : un mode horizontal qui consiste à empêcher d'autres pays à se doter d'armes nucléaires et un niveau vertical selon lequel cette organisation veille à dissuader les pays détentrices à en avoir plus.

Parvenir à un monde dénucléarisé est loin d'être une sinécure, vu la méfiance qui caractérise les relations internationales, mais surtout le caractère imbriqué et multiforme de celles-ci, a-t-il dit lors de cette conférence initiée par la direction des Nations-Unies et des organisations internationales.

M. Zerbo qui effectue une visite de travail au Maroc du 20 au 22 mars, a encore souligné que l'objectif de sa visite est d'inviter le Royaume à prendre part à la réunion qui se tiendra à l'occasion du 20ème anniversaire dudit traité, d'autant plus que le Maroc est "un pays géographiquement, stratégiquement et politiquement important pour les accords internationaux".

Le Maroc a ratifié, en avril 2000, le TICE qui a été négocié au sein de la Conférence du Désarmement et fut ouvert pour signature, en septembre 1996, avec l'adoption de la résolution (A/RES/50/245) de l'Assemblée Générale des Nations-Unies.

Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger