Rapatriement du corps d'Abdelali Mechouar: l'Algérie aurait exigé une contrepartie financière


Le drame des jetskieurs marocains tués par les garde-côtes algériens le 28 août 2023 continue d'alimenter les tensions. Après le communiqué de l'armée algérienne, qui a confirmé avoir tiré sur les vacanciers, le rapatriement du corps d'Abdelali Mechouar, décédé lors de la fusillade, ne semble pas être une mince affaire. 

Plus d'une semaine après son décès, la famille d'Abdelali Mechouar attend toujours le corps pour inhumation. Selon Mourad El Ajouti, avocat de la famille, "les autorités algériennes extorquent la famille du défunt Abdelali Mechouar en demandant une grosse somme d'argent pour les frais de rapatriement. Et exigent la signature d'un document pour les empêcher d'engager des poursuites judiciaires ou faire une quelconque déclaration médiatique".

Le Club des avocats a contacté le 4 septembre le comité international de la Croix rouge et le Mouvement International croissant/Croix rouge pour les alerter par rapport au retard du rapatriement du corps du défunt Abdelali Mechouar et insister sur la protection de sa dépouille. "Nous avons alerté sur le fait que toute décomposition ou dégradation du corps des victimes de l'attaque de Saaidia serait la responsabilité des autorités algériennes. Et nous avons demandé à ces organisations d'excercer leur droit d'initiative" indique Me El Ajouti.

Articles similaires