COMMENT BIEN VIVRE LE CONFINEMENT

POUR NE PAS SOMBRER DANS LE DÉSESPOIR

Avant toute considération, information, analyse et décryptage, (que je tenterai de faire plus tard, bien que des milliers de vidéos, de podcasts, de textes envoyés sur les réseaux sociaux, c’est-à-dire des commentaires innombrables, circulent déjà…), je voudrais donner des conseils très simples, valables pour toute personne âgée ou jeune, homme ou femme, enfant ou adulte, en ces temps de confinement… Ces conseils sont aussi simples que faciles à suivre sauf en ce qui concerne les addictions, la plus courante étant le tabagisme. En ces temps incertains, la logique et la simplicité. trouvent toute leur valeur.

D’abord et en premier, avant toute chose, il faut profiter du temps du confinement en positivant cette expérience somme toute extraordinaire: nous sommes 4 milliards (depuis hier, le 14 avril, bien plus, avec l’Inde qui compte 1,3 milliard d’habitants), voire, donc, plus de 5 milliards à être confinés dans nos maisons, partout de par le monde!!

Le temps
C’est un moment unique de l’histoire humaine et donc, se rallier à son humanité, c’est faire partie de cet ensemble colossal d’individus, de familles, de sociétés, de pays, qui retient son souffle et craint un ennemi invisible, un virus, cet agent infectieux tellement et infiniment plus petit qu’une bactérie, donc, qu’un vulgaire microbe, qui, lui-même est invisible…

Le corps
-La deuxième attitude, la plus positive et la plus bénéfique, c’est de faire 30 minutes d’exercice par jour, parce que la sédentarité est dangereuse pour la santé, à tout âge. Rester assis ne sert à rien qu’à engraisser son corps et déprimer son esprit.
-La sédentarité, c’est-à-dire l’absence de mouvements, augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de cancers, de diabète, d’obésité, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, mais aussi elle est parmi les risques multifactoriels de la dépression et de ses différentes formes. Trente minutes de sport par jour suffisent pour donner une bonne stimulation à notre système immunitaire, réduisant, de cette façon, la plus grande partie des maladies qui menacent un corps humain si on ne le faisait pas, c’est un ensemble de menaces à prendre très au sérieux. Sans compter que l’activité physique permet de sécréter des endorphines, les hormones du bonheur, et de voir la vie un peu plus en rose. C’est tout à fait ce dont on a le plus besoin en ce moment. Pratiquez les exercices de renforcement musculaire, le yoga, le Pilates, le Qi Jong, etc. tout est bon… Les cours de sport aussi bien divers que gratuits fleurissent sur Internet, il n’y a plus qu’à faire son choix et adapter son besoin à un sport adéquat. -Pour toutes les personnes tabagiques, c’est le moment idéal pour arrêter de fumer.

En effet, Tabagisme et Covid-19 ne font absolument pas bon ménage. C’est en tout cas ce que démontrent les données publiées dans les journaux médicaux internationaux les plus sérieux, apprenez que fumer augmenterait de 50% le risque de développer une forme grave de la maladie, quelle qu’elle soit. Sur les sites spécialisés de lutte contre le Tabagisme, on peut lire que le système immunitaire, l’arbre bronchique et les poumons des fumeurs/ fumeuses sont profondément altérés. Ce qui fait que toute maladie qui atteint le poumon devient beaucoup plus grave chez le fumeur, a foriori l’atteinte par le coronavirus qui lèse souvent profondément l’appareil respiratoire. C’est donc le moment ou jamais d’arrêter de fumer. -On ne peut que recommander de boire de l’eau régulièrement.

On sait que l’eau représente en moyenne 60% du poids de notre corps. L’eau est l’une des principales ressources indispensables à notre survie, pour toutes nos fonctions, pour notre alimentation, pour notre environnement. Étant donné que nous en éliminons tout au long de la journée par la respiration, la sueur et les urines, il est indispensable de boire régulièrement pour permettre le bon fonctionnement de notre organisme. On peut, bien sûr, y ajouter un zeste de citron, d’orange ou encore de concombre, le goût de l’eau devient meilleur et on boit un liquide qui devient source de plaisir.

-Comme on bouge moins du fait du confinement, il faut manger bien qualitativement, mais moins quantitativement pour ne pas s’exposer à prendre du poids. La gymnastique quotidienne ne servirait à rien en cas de suralimentation, car elle ne compenserait pas la consommation de trop de crêpes, sucreries, chocolats, gâteaux et autres nourritures riches (cependant que très agréables) qui exposent à la prise de poids…

L’esprit
Il faut, évidemment, prendre soin de sa santé mentale et de son état d’esprit. Pour affronter les effets de l’isolement forcé -délétères, pour certains, désagréables pour les autres-, sur notre moral, il est nécessaire d’adopter quelques bons réflexes, pratiques et comportements. Par exemple, on évite de laisser tourner les chaînes d’info en continu parce que cela ne fait que nourrir notre angoisse et parce qu’elles répètent la même chose, jusqu’à l’intoxication, si on ne prend pas garde à rester critique.

Il est également important de garder le contact avec les personnes qui nous sont chères, avec les amis, voire les connaissances, dans un réseau de relations qui entretiennent un bon moral et rendent le temps moins difficile à passer, en privilégiant parfois les appels Visio, qui sont source de bonne humeur, de moments agréables et même de joie partagée.

Il faut dormir suffisamment, mais surtout pas trop, (ça ne sert à rien physiquement et psychiquement) et faire respecter le sommeil à heures régulières et suffisant aux enfants. C’est une bonne période pour rattraper le sommeil en retard et pour réguler son sommeil, en respectant les mêmes horaires. Le sommeil est essentiel pour aller bien dans la journée et pour se sentir au mieux de sa forme. Dans ce sens, entretenir son moral et son mental, il faut s’adonner à la méditation car face à cette situation inédite à laquelle nous sommes confrontés, situation où il est tout à fait normal de se sentir angoissé, même chez les personnes les plus équilibrées.

Pour chasser le stress et les pensées négatives, la méditation est une technique qui a fait ses preuves. Je la recommande à mes patients depuis plusieurs années. En effet, de nombreuses études scientifiques ont démontré ses bienfaits car elle réduit la douleur, stimule l’immunité et favorise le bien-être mental. Elle ne peut prendre la place de la prière et la remplacer, ce n’est pas une prière, c’est un exercice mental qui provoque le lâcher-prise et permet la détente après des exercices respiratoires lents et répétés. Il faut essayer de la faire à heures fixes dans la journée, seul-e-, dans un endroit calme et agréable…

Enfin, chacun peut inventer des méthodes simples pour affronter le confinement, sans lequel les pertes humaines, chez nous et dans le monde, seraient innombrables: la vie humaine est précieuse. En se confinant, on défend et sa vie et celle des autres...

PAR PR. Ghita EL KHAYAT


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger